Dérives sur les réseaux sociaux : le chef de l’Etat annonce des sanctions
Le Président de la République entend mettre un terme aux agressions sur les réseaux sociaux.

Dérives sur les réseaux sociaux : le chef de l’Etat  annonce des sanctions

macky sall
Copyright © Senemedia.com


Face aux dérives notées sur les réseaux sociaux et tendant à ternir l’image du Mouridisme ou des citoyens, le président de la République a promis de sévir contre  les insulteurs du net. Venu inaugurer  ce vendredi la nouvelle Compagnie de la gendarmerie nationale implantée à Touba pour renforcer le dispositif sécuritaire existant, le chef de l’Etat a déclaré la guerre aux ‘’insulteurs du net’’. Désormais, prévient-il, aucune insulte contre un quelconque individu ou contre une quelconque communauté ne sera plus tolérée. ‘’La nouvelle compagnie de la gendarmerie de Touba sera dotée d’une Brigade de recherche chargée non seulement de faire des enquêtes pour déterminer les origines et les auteurs des crimes pour qu’ils soient sanctionnés, mais aussi à faire face aux dérives notées sur les réseaux sociaux’’, déclare le président Macky Sall. Selon lui, les gens doivent être assez informés pour savoir que la liberté ne donne à personne le droit de s’enfermer dans sa chambre et d’insulter à tout bout de champ. Ainsi, celui qui passe son temps à insulter les gens à travers  les réseaux sociaux s’expose à des sanctions. Parce que, prévient-il, ‘’nous avons désormais, comme partout ailleurs dans les pays développés, les moyens d’identifier et de débusquer toute personne qui s’adonne à cela pour le livrer à la justice. On ne peut plus continuer à supporter de telles dérives sur le Net.

Pour le chef de l’Etat, la vocation de l’internet n’est pas d’insulter les gens ou de dire du mal d’eux. Internet, dans son entendement, c’est pour faire des recherches, connecter les gens mais aussi pour développer nos pays et améliorer nos conditions de vie. ‘’On est désormais décidé à anéantir la cybercriminalité. On ne peut pas laisser le désordre s’installer dans ce pays au nom d’une prétendue liberté’’, menace-t-il. Non sans rassurer que dans cette croisade, aucune liberté ne sera bafouée. ‘’ On ne va attenter à aucune liberté des populations, il ne faut pas aller dire que le président menace les libertés, je ne menace aucune liberté, mais on ne doit laisser personne entrainer le pays dans le désordre et le chaos à travers les réseaux sociaux sans réagir. A bon entendeur, salut. Que la liberté se fasse mais dans le respect de la dignité des citoyens’’, invite-t-il.

LGD







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

DRAME A BAMBEY: UN PROFESSEUR EGORGE SA FEMME ENCEINTE
DRAME A BAMBEY: UN PROFESSEUR EGORGE SA FEMME ENCEINTE
TIVAOUANE : LE KHALIFE CHANTE LES QUALITES DU CHEF DE L’ETAT
TIVAOUANE : LE KHALIFE CHANTE LES QUALITES DU CHEF DE L’ETAT
VICTOIRE A LA PRESIDENTIELLE DE 2019 : MACKY, LES CLES D’UNE CONFIANCE
VICTOIRE A LA PRESIDENTIELLE DE 2019 : MACKY, LES CLES D’UNE CONFIANCE
COMMUNIQUE DU MINISTRE DE LA JUSTICE SUR L'AFFAIRE KARIM WADE
COMMUNIQUE DU MINISTRE DE LA JUSTICE SUR L