COUR SUPREME : L’EX PREMIERE DAME CONDAMNEE
Pour une créance de 200 millions de FCFA, la NSIA cible la villa des Wade au Point E

COUR SUPREME : L’EX PREMIERE DAME CONDAMNEE

Pour une créance de 200 millions de FCFA, la NSIA cible la villa des Wade au Point E
Copyright © Senemedia.com


Un bras de fer féroce se déroule dans la plus grande discrétion entre les avocats de la Nouvelle société interafricaine (NSIA) et ceux de l’ancienne Première dame, Viviane Wade.

Selon les informations de Libération, les avocats de l’assureur ont intenté une procédure pour être autorisés à procéder à une hypothèque de 200 millions de francs Cfa sur la villa des Wade sise au Point E. En clair, ils ne veulent ni plus ni moins qu’avoir la bénédiction pour faire main basse sur cette demeure afin de la vendre aux enchères si la créance n’est pas payée. On n’en est pas encore à une saisine puisque les conseils de la NSIA devront batailler ferme avec ceux de Viviane Wade qui s’opposent farouchement à cette démarche. Qui plus, pour l’ancienne Premier dame, il est inadmissible de payer ces 200 millions de francs Cfa à la NSIA qui a néanmoins une décision de la Cour suprême.

En effet, Viviane Wade avait fait un pourvoi en cassation pour contester un arrêt rendu par la Cour d’appel de Thiès. Ladite Cour l’avait condamné à payer 200 millions de francs Cfa à la société d’assurance.

Tout est parti du violent incendie qui avait ravagé une partie du Lamantin Beach en 2011. Après avoir dédommagé les victimes, NSIA s’est retournée contre Viviane Wade. En effet, la société d’assurance croyait savoir que ce sont les gardiens de la résidence des Wade sise dans la zone qui ont provoqué l’incendie en mettant le feu sur de la paille séchée. NSIA avait porté plainte devant le tribunal de Thiès. L’affaire avait été évoquée en seconde instance par la Cour d’appel de la même localité qui a condamné Viviane Wade à payer 200 millions de francs Cfa à la NSIA. L’ex Première dame avait fait u pourvoi devant la Cour suprême pour espérer casser cette décision. Mais l’instance avait confirmé la décision rendue par la Cour d’appel.

 

(Source Libération)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

DRAME A BAMBEY: UN PROFESSEUR EGORGE SA FEMME ENCEINTE
DRAME A BAMBEY: UN PROFESSEUR EGORGE SA FEMME ENCEINTE
TIVAOUANE : LE KHALIFE CHANTE LES QUALITES DU CHEF DE L’ETAT
TIVAOUANE : LE KHALIFE CHANTE LES QUALITES DU CHEF DE L’ETAT
VICTOIRE A LA PRESIDENTIELLE DE 2019 : MACKY, LES CLES D’UNE CONFIANCE
VICTOIRE A LA PRESIDENTIELLE DE 2019 : MACKY, LES CLES D’UNE CONFIANCE
COMMUNIQUE DU MINISTRE DE LA JUSTICE SUR L'AFFAIRE KARIM WADE
COMMUNIQUE DU MINISTRE DE LA JUSTICE SUR L