ASSISTANCE AU DEVELOPPEMENT : LES NATIONS UNIES METTENT SUR LA TABLE 327 MILLIARDS FCFA
« Les Nations Unies jouent un rôle de « catalyseur » dans les échelles d’appui au développement du Sénégal »

ASSISTANCE AU DEVELOPPEMENT : LES NATIONS UNIES METTENT SUR LA TABLE 327 MILLIARDS FCFA

« Les Nations Unies jouent un rôle de « catalyseur » dans les échelles d’appui au développement du Sénégal »
Copyright © Senemedia.com


Les autorités sénégalaises et celle des Nations Unies sont parvenues à élaborer un cadre commun consensuel des interventions attendues du Système des Nations Unies (Nu) pour la période 2019-2023 et avec un arrimage « parfait » au Programme d’actions prioritaires du Plan Sénégal émergent (Pse). Au fait, selon le ministre de l’Economie, le Plan cadre d’assistance au développement du Système des Nations Unies (Pnuad) à la fois cadre de planification stratégique et de programmation des ressources du système au Sénégal pour la période considérée. Il sert, en même temps, de référence pour les plans d’actions de programme-pays et les plans et budget de travail annuel et biannuels des agences.

C’est ainsi que le Pnuad prévoit d’allouer 574 millions de dollars soit environ 327 milliards de francs Cfa dont 48% disponibles.

Ce financement couvre la période 2019-2023. Et les secteurs qui absorbent le plus de ressources sont l’emploi, à hauteur de 32%, la santé 20% et l’environnement 18%. Une assistance financière qu’a magnifiée le ministre en charge des Finances.

Pour Amadou Ba, les Nu jouent un rôle de « catalyseur » dans les échelles d’appui au développement du Sénégal. Mais aussi dans le plaidoyer, le renforcement du dialogue politique ainsi que dans la formulation de stratégies de politique économiques et sociales. « C’est également le lieu pour vous exhorter à aller davantage vers les importants réformes en cours dans le système et dont l’objectif principal est d’assurer un meilleur leadership des pays partenaires et une optimisation des ressources tant à la fois humaines, matérielles et financière mises à la disposition des pays par le Système des Nations Unies », a plaidé Amadou Ba. Il présidait, hier, la cérémonie de signature de ce Plan cadre avec la coordonatrice-résidente du Système des Nations Unies au Sénégal, Priya Gajraj.

Madame Gajraj, d’ailleurs, a relevé que le modèle du système de développement doit aujourd’hui « mieux répondre » à l’ambition de l’agenda 2030 et demandes des pays. Ainsi, la diplomate onusienne a estimé que la réforme en cours du système de son institution sera « plus coordonné », « transparente » et « responsable ». En réalité, Mme Gajraj a précisé que cet agenda et les priorités nationales restent le fondement du plan-cadre et des efforts de développement des Nations Unies au Sénégal ». « Ce Plan cadre constitue la référence pour la planification et la mise en œuvre des activités des Nations Unies au Sénégal pour els 5 prochaines années, en appui aux Objectifs de développement durable (Odd) », a-t-elle dit.

En fait, celui-ci est fondé sur trois axes stratégiques de coopération. Il s’agit notamment de la création économique inclusive et durable, l’amélioration de l’accès des populations aux services sociaux de base de qualité et à la protection sociale. Mais, également, le renforcement du progrès de la gouvernance inclusive et de l’Etat de droit.

Cependant, la patronne des Nations Unies à Dakar a signalé qu’ils ont entrepris, au cours de ces trois dernières années, la mise en œuvre de cette vision. Ceci, en sachant que les progrès « ne sont pas assez rapides » et qu’ils sont « inégaux ». « Nous sommes confrontés à un ensemble de tendances qui modifient le contexte de nos efforts telles que le changement climatique, l’urbanisation, les migrations, le terrorisme, les conflits armés et les changements démographiques », a souligne Mme Gajraj.

Sur ce, elle a invité les acteurs à travailler pour la mobilisation de ressources financières et de technologie nécessaires. Ceci pour l’innovation et la transformation dont ils ont besoin pour améliorer la vie de toutes les couches de la population.

 

(Source EnQuête)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

DRAME A BAMBEY: UN PROFESSEUR EGORGE SA FEMME ENCEINTE
DRAME A BAMBEY: UN PROFESSEUR EGORGE SA FEMME ENCEINTE
TIVAOUANE : LE KHALIFE CHANTE LES QUALITES DU CHEF DE L’ETAT
TIVAOUANE : LE KHALIFE CHANTE LES QUALITES DU CHEF DE L’ETAT
VICTOIRE A LA PRESIDENTIELLE DE 2019 : MACKY, LES CLES D’UNE CONFIANCE
VICTOIRE A LA PRESIDENTIELLE DE 2019 : MACKY, LES CLES D’UNE CONFIANCE
COMMUNIQUE DU MINISTRE DE LA JUSTICE SUR L'AFFAIRE KARIM WADE
COMMUNIQUE DU MINISTRE DE LA JUSTICE SUR L