Accusé de collusion avec Macky, Madické Niang nie en bloc
Le Président du Groupe libéral quitte son poste à la demande d'Abdoulaye Wade

Accusé de collusion avec Macky, Madické Niang nie en bloc

MADICKE NIANG
Copyright © Senemedia.com


ACCUSE DE COLLUSION AVEC MACKY SALL Madické Niang nie en bloc Après le communiqué d’Abdoulaye Wade sorti le 04 octobre 2018, la réaction de Me Madické Niang n’a pas trop tardé. L’actuel président du groupe parlementaire ‘’Liberté et démocratie’’, pour couper l’herbe sous les pieds de son mentor, a décidé de mettre son poste en jeu avant la prochaine rentrée parlementaire. ‘’Jamais je n'engagerai un bras de fer avec le président Wade sur quoi que ce soit. Ainsi, avant que le parti ne se saisisse de la question, j'ai décidé, pour le mettre à l'aise, de remettre en jeu  immédiatement mes fonctions de président du groupe parlementaire car mon honneur ne me permet  pas de m'accrocher à des responsabilités que le président Wade m'a confiées’’, soutient Me Madické Niang dans une note rendue publique hier. Balayant d’un revers de main les accusations de "collusion" avec le président Macky Sall faites par Abdoulaye Wade, le candidat déclaré à la prochaine élection présidentielle de 2019 défie quiconque de pouvoir en apporter le moindre indice, encore moins la plus petite preuve. ‘’Je laisse aux Sénégalais le soin d'en juger sur la base de mes actions concrètes au profit du Pds et pour le bien de la
[...] Ceci est un article premium réservé aux abonnés.
Pour lire l'intégralité de cet article, abonnez-vous à Senemedia à 1000 FCFA par mois






Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

FIN DE LA TOURNEE ECONOMIQUE EN CASAMANCE : MACKY SALL INAUGURE LA RN6
FIN DE LA TOURNEE ECONOMIQUE EN CASAMANCE : MACKY SALL INAUGURE LA RN6
Des femmes ‘’aperistes’’ fâchent Serigne Bass Abdou Khadre
Des femmes ‘’aperistes’’ fâchent  Serigne Bass Abdou Khadre
54 cas testés positifs à Touba
54 cas testés positifs à Touba
Aly Ngouille dit niet à Ousmane Sonko
Aly Ngouille dit niet à Ousmane Sonko