BARTHELEMY DIAS DEVANT LA COUR D’APPEL DE DAKAR
Le procès renvoyé jusqu’au 7 novembre pour plaidoiries

BARTHELEMY DIAS DEVANT LA COUR D’APPEL DE DAKAR

Le procès renvoyé jusqu’au 7 novembre pour plaidoiries
Copyright © Senemedia.com


Appelée ce matin devant la Cour d’appel de Dakar, l’affaire du ministère public contre Barthélémy Dias a subi un renvoi. Ce, jusqu’au 7 novembre prochain. C’est l’une des avocats constitués pour la défense du fils de Jean Paul Dias, Me Borso Pouye qui a pris la parole pour solliciter le report afin que ses confrères puissent mieux s’imprégner du dossier. Me El Hadji Diouf, pour sa part, a soutenu que leur client détenu depuis presque six mois à la Maison d’arrêt de Reubeuss (Mar) doit aller se soigner aux Etats-Unis dès sa sortie (l’élargissement de prison du détenu, maire de Mermoz-Sacré-Coeur est prévu normalement ce dimanche 30 novembre prochain). En effet, la défense souhaite que le prévenu comparaisse dans les meilleures conditions possibles et surtout en bonne santé. Ainsi, leur requête a été accepté par le juge.

En première instance, Barthélémy Dias a été reconnu coupable des délits d’outrage à magistrat et d’appel à attroupement. Et, il a été condamné à 6 mois ferme en plus de payer une amende de 100.000 FCFA. Toutefois, il a été relaxé pour le chef de prévention de discrédit sur une décision juridictionnelle dans des conditions de nature à porter atteinte à l’autorité de la justice

Son arrestation fait suite à la condamnation de l’ex maire de Dakar, Khalifa Sall, à 5 ans de prison, le 30 mars dernier par le tribunal correctionnel de Dakar. Par ailleurs, la Cour d’appel de Dakar a confirmé cette peine le 31 aout dernier.

Mame Ndoumbé Fall







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

KAFFRINE : BRAQUAGE EN PLEIN JOUR
KAFFRINE : BRAQUAGE EN PLEIN JOUR
PAIX DEFINITIVE EN CASAMANCE : MACKY APPELLE A FAIRE PREUVE DE PATIENCE
PAIX DEFINITIVE EN CASAMANCE : MACKY APPELLE A FAIRE PREUVE DE PATIENCE
TRAFIC DE FAUX MEDICAMENTS A TOUBA ET A KEUR SERIGNE BI : LES PHARMACIENS CHARGENT L’ETAT
TRAFIC DE FAUX MEDICAMENTS A TOUBA ET A KEUR SERIGNE BI : LES PHARMACIENS CHARGENT L’ETAT
LIBERTE 6 : UN RESEAU DE TRAFIC DE COCAÏNE DEMANTELE
LIBERTE 6 : UN RESEAU DE TRAFIC DE COCAÏNE DEMANTELE