SUCCESSION DU MAIRE DE DAKAR : CONVOCATION DU CONSEIL MUNICIPAL
Qui remplacera Khalifa Sall à la mairie de Dakar ?

SUCCESSION DU MAIRE DE DAKAR : CONVOCATION DU CONSEIL MUNICIPAL

Qui remplacera Khalifa Sall à la mairie de Dakar ?
Copyright © Senemedia.com


La bataille se joue sur deux tableaux. Il y le côté officiel et légal qui fixe les règles de la succession de Khalifa Sall à la tête de la Ville de Dakar. A ce sujet, l’autorité vient de poser l’acte final avec la convocation du Conseil municipal, le samedi 29 septembre prochain, à 10 heures, avec comme ordre du jour : le remplacement de Khalifa Sall. Ce dernier ayant été révoqué par décret présidentiel le 31 août dernier après que la Cour suprême a confirmé sa condamnation à 5 ans de prison pour « détournement de la somme de 1,8 milliard FCFA » dans l’affaire de la Caisse d’avance de la Ville de Dakar. Les paris sont ouverts, les tractions vont s’intensifier et les prétendants se dévoiler. Mais, derrière ce respect de la légalité et de la volonté populaire, se cachent d’obscures manœuvres dont l’objectif est de contourner le régime légal pour l’instauration d’une situation d’exception.

Depuis que le décret de révocation du maire est signé, le régime en place travaille sur la mise sous délégation spéciale de l’institution municipale. Une option qui ne peut être envisagée en ce moment, en ce sens que le Conseil municipal et le fonctionnement de l’institution ne souffrent d’aucun blocage. Mais, les calculs du laboratoire politique du Palais ont abouti à la nécessité d’éviter une succession de Khalifa Sall par quelqu’un qui ne se serait pas favorable au régime. Et même si le rapport de force n’est pas totalement en faveur du camp du maire de Dakar, le Palais ne veut pas prendre le risque de faire confiance à un allié qui pourrait devenir un adversaire demain. La Ville de Dakar étant très stratégique, avec un budget assimilé à un trésor de guerre et compte tenu des opportunités qu’offre sa gestion, le schéma le plus rassurant arrêté par les conseillers politiques de Macky Sall, c’est de créer les conditions de blocages du fonctionnement de la mairie. La première voix explorée, c’est d’organiser une impossibilité de tenir une élection calme et transparente du maire de Dakar. L’on confie que certains conseillers seraient acquis à l’idée de jouer le jeu pour installer le chaos. Et comme l’appréciation d’un blocage est très subjective, il suffit d’un constat de l’autorité pour ouvrir la voie au décret présidentiel.

Seulement, ces manœuvres politiques ne semblent pas échapper au camp de Khalifa Sall. D’autres, certains conseillers de « Taxawu Ndakaru » restés fidèles au maire révoqué ont appelé à la vigilance et à plus de responsabilité. Cette alerte est d’autant plus sérieuse que les élus proches de Khalifa Sall ne jouent pas sur le même tempo. Une petite crise de confiance s’est installée au sein du camp du maire avec des candidatures annoncées et dont les profils ne rassurent pas certains membres de l’entourage le plus proche de l’ex-édile de Dakar. Il s’y ajoute que dans le cercle restreint de l’entourage de Khalifa Sall, l’on travaille pour que la succession de leur mentor soit un « khalifiste pur jus » pour éviter de mauvaises surprises de la part d’un allié d’aujourd’hui qui, élu, pourrait prendre demain une autre direction. Ce qui écarterait les proches de Khalifa Sall de la gestion de la Ville. Mais, cette option présente des limites objectives, car une candidature à la fois socialiste et fidèle à Khalifa n’est pas facile à trouver dans la configuration actuelle du Conseil municipal. Mais, le plan du pouvoir pourrait aider à resserrer les rangs et éviter de tomber dans le piège d’un chaos orchestré par le régime Sall.

 

(Source l’Observateur)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

FIN DE LA TOURNEE ECONOMIQUE EN CASAMANCE : MACKY SALL INAUGURE LA RN6
FIN DE LA TOURNEE ECONOMIQUE EN CASAMANCE : MACKY SALL INAUGURE LA RN6
Des femmes ‘’aperistes’’ fâchent Serigne Bass Abdou Khadre
Des femmes ‘’aperistes’’ fâchent  Serigne Bass Abdou Khadre
54 cas testés positifs à Touba
54 cas testés positifs à Touba
Aly Ngouille dit niet à Ousmane Sonko
Aly Ngouille dit niet à Ousmane Sonko