SUCCESSION DE MOUHAMADOU MBODJ : LE FORUM CIVIL SE FISSURE
Deux assemblées générales ont été convoquées

SUCCESSION DE MOUHAMADOU MBODJ : LE FORUM CIVIL SE FISSURE

Deux assemblées générales ont été convoquées
Copyright © Senemedia.com


On en sait un peu plus sur les dessous de la « guerre » au niveau du Forum civil. D’une part, il y aura l’Assemblée générale tenue par les structures de l’organisation, à partir d’aujourd’hui à Saly, et ce jusqu’au dimanche. De l’autre, il y aura l’Ag des frondeurs qui se tiendra demain à Thiès.

Loin de la polémique, Djiby Guèye, membre du Comité d’organisation et de supervision de l’Ag mis en place par le Conseil d’administration en janvier 2000, explique : « Au sortir du dernier Conseil d’administration tenu en janvier dernier, il a été décidé de mettre en place ce Comité d’organisation et de supervision dont je suis membre. Il est présidé par le coordonnateur adjoint Moussa Félix Sow. Notre candidat était, entre autres, de trouver les moyens pour financier l’Ag. Ce qui a été fait en toute transparence ». A en croire M. Guèye, c’est avec stupéfaction qu’ils ont appris la convocation d’une autre Ag, en toute illégalité, par un des leurs, en l’occurrence Binette Ndiaye.

Revenant sur les modalités de l’Assemblée générale, le coordonnateur de la section du Forum civil à Rufisque renseigne que tous les 45 départements du Sénégal ont été conviés à raison de deux représentants par section (un titulaire et un suppléant). « Seuls les titulaires peuvent siéger au Conseil d’administration qui sera composé des représentants de 7 départements. C’est le Ca qui va mettre à son tour en place un bureau exécutif et l’élection du coordonnateur général », précise Djiby Guèye, non sans rappeler que seule la Coordination générale et le Bureau exécutif sont habilités à convoquer l’Assemblée générale, comme dans toute structure qui se respecte.

Originaire de la région de Fatick, Binette Ndiaye, estiment d’autres responsables, n’est à la tête d’aucune section. Toutefois, c’est elle qui avait en charge le projet de Certification citoyenne des collectivités locales. D’ailleurs, informent des sources anonymes, c’est ce projet financé par des partenaires dont l’Union européenne et co-exécuté avec l’Association des maires du Sénégal qui serait à l’origine de son « agitation ».

Selon toujours nos sources, deux candidats se sont signalés. Il s’agit de Birahim Seck et de l’avocat Moussa Félix Sow.

 

(Source EnQuête)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

MOBILITE URBAINE : L’ETAT DU SENEGAL LANCE LE PROJET « BUS RAPID TRANSIT » (BRT)
MOBILITE URBAINE : L’ETAT DU SENEGAL LANCE LE PROJET « BUS RAPID TRANSIT » (BRT)
ACTES CONTRE-NATURE : DES JEUNES HOMOSEXUELS ARRETES A LIBERTE 4
ACTES CONTRE-NATURE : DES JEUNES HOMOSEXUELS ARRETES A LIBERTE 4
HORREUR A TIVAOUANE : POURQUOI GORA SECK A DECAPITE SON PERE
HORREUR A TIVAOUANE : POURQUOI GORA SECK A DECAPITE SON PERE
ACCIDENT SUR L'AXE DAHRA-LINGUERE
ACCIDENT SUR L