FINANCEMENT DE LA PHASE 2 DU PSE : LE CLUB DES INVESTISSEURS DECAISSE 20 MILLIARDS
Le CIS s’engage à contribuer à l’émergence du Sénégal

FINANCEMENT DE LA PHASE 2 DU PSE : LE CLUB DES INVESTISSEURS DECAISSE 20 MILLIARDS

Le CIS s’engage à contribuer à l’émergence du Sénégal
Copyright © Senemedia.com


Le Club des investisseurs sénégalais s’est engagé à contribuer à l’émergence du Sénégal. Trois mois après son Assemblée générale, il s’est réuni à nouveau samedi dernier. Ce, pour échanger sur des actions entreprises jusqu’ici pour donner un envol au club. « C’est une journée importante qui nous a permis de mieux nous connaître, de renforcer les liens et de discuter sur le pourquoi de la création dudit club, mais aussi sur les différents projets qui nous intéressent, notamment dans le domaine de l’investissement », a dit Babacar Ngom, président du Club des investisseurs sénégalais. Le monde entier reconnaît et admet que l’Afrique devient le continent de l’avenir. Compte tenu de ce nouveau défi, les investisseurs de ce club ont pris conscience qu’il est important que les opérateurs économiques sénégalais trouvent le moyen de se mettre ensemble pour être plus fort afin de créer un secteur privé national dynamique, capable de gagner des marchés à l’intérieur comme à l’extérieur du pays. Le Club des investisseurs sénégalais a l’ambition de constituer une force de proposition, d’influence er d’investissement qui permettra de prendre part à tous les investissements qui vont se faire dans le pays. « Pour la Phase 2 du Pse, le Club des investissements sénégalais a pris la forte résolution de participer pleinement à son investissement. Nous avons décidé de créer une société d »investissements qui aura un capital minimum de 20 milliards de FCFa. Cela nous permettra de faire en sorte que la richesse qui va être créée dans notre pays serve en grande partie à construire le pays et à lutter contre le chômage », confie M. Ngom. Vu que les banques du pays sont pour la plupart contrôlées par des étrangers, le Club des investisseurs sénégalais envisage de prendre des positions importantes dans certaines banques pour pouvoir avoir plus de poids dans le financement de l’économie sénégalaise.

Parlant de la fiscalité, Babacar Ngom admet que le Sénégal est dans la moyenne des pays les moins fiscalisés. Babacar Ngom et ses camarades disent avoir des propositions concrètes qu’ils souhaitent partager avec les autorités étatiques pour que la fiscalité soit plus raisonnable. « Le Club est une initiative qui est venue pour aider à l’émergence du Sénégal, parce qu’ensemble, on est plus fort et on pourra faire en sorte que l’investissement sénégalais se fasse par des Sénégalais », a fait savoir Babacar Ngom, par ailleurs patron du groupe Sedima (Sénégalaise de la distribution de matériels avicoles).

 

(Source L’Observateur)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

PERTURBATION EN VUE DANS LA JUSTICE
PERTURBATION EN VUE DANS LA JUSTICE
Exclusivité Senemedia : Ila Touba inaugurée le 25 octobre 2018
Exclusivité Senemedia : Ila Touba inaugurée le 25 octobre 2018
PRESIDENTIELLE 2019 : LA CENA PRECISE SES ATTRIBUTIONS
PRESIDENTIELLE 2019 : LA CENA PRECISE SES ATTRIBUTIONS
ELECTRICITE : LE PREMIER MINISTRE ANNONCE UNE BAISSE PROCHAINE DE 15%
ELECTRICITE : LE PREMIER MINISTRE ANNONCE UNE BAISSE PROCHAINE DE 15%