YOFF TONGHOR : VOL DE CABLES TELEPHONIQUES
Des agents d’Ecotel, pris en flagrant délit par la gendarmerie de la Foire

YOFF TONGHOR : VOL DE CABLES TELEPHONIQUES

Des agents d’Ecotel, pris en flagrant délit par la gendarmerie de la Foire
Copyright © Senemedia.com


Au sein de la société nationale des télécommunications (Sonatel), une question taraude les esprits des responsables. Comment des agents d’une structure engagée (sous-traitance) dans l’installation de câbles téléphoniques, peuvent-ils se muer en voleurs de ces mêmes câbles ? Une situation qui assurément, risque de gripper les rapports des deux sociétés. Tout est parti d’un constat fait par les responsables de la Sonatel, qui ont été alertés par un phénomène récurrent de vols de câbles téléphoniques à différents endroits du réseau dans la capitale sénégalaise. Une problématique que des enquêtes internes n’ont pu solutionner. Pis, le mal va avoir des conséquences sur le plan financier. Le préjudice chiffré, plafonné désormais à hauteur de 52 millions de francs Cfa. Une situation intenable qui a amené les responsables de la Sonatel à saisir, le 26 août dernier, d’une plainte, les pandores de la brigade de la Foire. Exploitant l’affaire, le commandant Sangaré de la brigade de la Foire a mis en branle les éléments opérationnels de sa brigade et parallèlement, ses hommes de l’ombre. Différents secteurs stratégiques du réseau de la Sonatel sont ainsi mis sous surveillance discrète par des agents en civil. Ainsi, dans la nuit du 25 au 26 août aux environs de 22 heures, l’attention des éléments de l’ombre postés à Yoff Tonghor, est attirée par l’arrivée, à quelques encablures de la sous-préfecture des Almadies, d’une fourgonnette banalisée, précédée d’une moto. La minute d’après, ils ont aperçu deux occupants de la fourgonnette s’affairer autour des câbles téléphoniques. L’information est de suite transmise au commandant de la brigade de la Foire, qui a mis en branle les éléments de sa section opérationnelle. Dès qu’ils ont aperçu le véhicule des pandores, les suspects ne sont pas fait prier pour démarrer en trombe. Moins alertes, leurs deux complices qui s’affairaient autour des câbles sont appréhendés, au terme d’une course poursuite dans les ruelles de Yoff Tonghor. Arrêtés, les deux fugitifs seront identifiés sous les noms de Stanislas Mbengue et Gilbert Diène. La fouille corporelle a permis de découvrir sur chacun d’entre eux un badge professionnel d’employé de Ecotel.

Conduits à la brigade de la Foire, ils ont tenté de réfuter les faits, sans convaincre, allant jusqu’à nier connaître leurs acolytes en fuite. Il sera retenu contre Mbengue et Diène des éléments concordants de nature à motiver leur placement en garde à vue pour association de malfaiteurs, vol commis la nuit avec usage de moyens de locomotion et destruction de biens appartenant à autrui. Au terme de leur détention légale, Stanislas Mbengue et Gilbert Diène ont été déférés, le 27 août dernier, au parquet de Dakar

 

(Source L’Observateur)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

MOBILITE URBAINE : L’ETAT DU SENEGAL LANCE LE PROJET « BUS RAPID TRANSIT » (BRT)
MOBILITE URBAINE : L’ETAT DU SENEGAL LANCE LE PROJET « BUS RAPID TRANSIT » (BRT)
ACTES CONTRE-NATURE : DES JEUNES HOMOSEXUELS ARRETES A LIBERTE 4
ACTES CONTRE-NATURE : DES JEUNES HOMOSEXUELS ARRETES A LIBERTE 4
HORREUR A TIVAOUANE : POURQUOI GORA SECK A DECAPITE SON PERE
HORREUR A TIVAOUANE : POURQUOI GORA SECK A DECAPITE SON PERE
ACCIDENT SUR L'AXE DAHRA-LINGUERE
ACCIDENT SUR L