PRESIDENTIELLE 2019 : CANDIDATURE INVALIDEE
Karim Wade non partant

PRESIDENTIELLE 2019 : CANDIDATURE INVALIDEE

Karim Wade non partant
Copyright © Senemedia.com


La joie des partisans de Karim n’aura duré que le temps d’une rosse. La Cour suprême a rejeté hier le pourvoi introduit par les conseils du fils de l’ancien président après la décision du tribunal de se déclarer incompétent quant à la validité ou non de son inscription sur les listes électorale. Comme le tribunal, la Cour suprême a estimé que le candidat du Parti démocratique sénégalais (PDS) s’est inscrit au Koweït. Pourtant, l’avocat général s’était rangé du côté de ses conseils. « Je ne vais pas trop m’appesantir sur les faits. La Cour suprême a le pouvoir de décider du fond. Je trouve qu’il est assez dangereux qu’on puisse conférer la qualité de magistrat à un représentant administratif. Ce pouvoir de décision appartient à une juridiction de justice. Je demande que soit cassée cette décision », avait estimé l’ancien Procureur de la République, Ousmane Diagne.

Me Madické Niang et Cie ont tenté de plaider la validité de l’inscription de leur client. « Le pourvoi est parfaitement recevable. Nous avons fait une requête devant le tribunal d’instance. Nous avons respecté les procédures prévues par la Constitution et le Code électoral. Cette requête est recevable pour avoir été faite dans le respect des normes prévues par la loi. De mémoire de plaideur, cette question de deux adresses ne s’est jamais posée devant un tribunal d’instance. Comment se fait-il Karim Wade puisse être domicilié à la fois au Qatar et au Point E ? Il est exclusivement domicilié au Point E. Il n’est pas domicilié au Qatar. Là-bas, il n’y a qu’une résidence. Ce qui est prévu par la loi. Vous avez les moyens, à l’examen du dossier de vérifier cette question », affirmait l’un d’eux, Me Seydou Diagne. Et d’ajouter : « Le tribunal d’instance a fait une faute grave en décrétant son incompétence. Karim Wade est un citoyen sénégalais. Il a le droit de déclarer sa candidature. Il a le droit d’être électeur et d’être éligible. Franchement, l’Etat du Sénégal danse le tango. Le ministre de l’Intérieur procède à la radiation de Karim Wade après que le représentant consulaire a procédé à son enregistrement. Devant une situation pareille, on ne peut que saisir notre justice. Cette juridiction qui est chargée de nous rendre justice ne doit pas se déclarer incompétente pour dire : « allez voir les représentants consulaires ».Je vous demande de faire ramener l’ordre sur ce querellé. Ce ne sera que justice. Au minimum, renvoyez devant un tribunal d’instance qui va voir notre demande de façon contradictoire contre l’Etat du Sénégal. On ne peut pas nous dire que les magistrats ne sont pas compétents dans notre pays. On n’a qu’à aller devant une juridiction d’instance que vous, la Cour, choisirez. C’est une fuite des débats. Rendez nous justice. Ce ne sera que justice », a-t-il dit.

 

(Source Libération)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

MOBILITE URBAINE : L’ETAT DU SENEGAL LANCE LE PROJET « BUS RAPID TRANSIT » (BRT)
MOBILITE URBAINE : L’ETAT DU SENEGAL LANCE LE PROJET « BUS RAPID TRANSIT » (BRT)
ACTES CONTRE-NATURE : DES JEUNES HOMOSEXUELS ARRETES A LIBERTE 4
ACTES CONTRE-NATURE : DES JEUNES HOMOSEXUELS ARRETES A LIBERTE 4
HORREUR A TIVAOUANE : POURQUOI GORA SECK A DECAPITE SON PERE
HORREUR A TIVAOUANE : POURQUOI GORA SECK A DECAPITE SON PERE
ACCIDENT SUR L'AXE DAHRA-LINGUERE
ACCIDENT SUR L