FINANCEMENTS DE LA DELEGATION A L’ENTREPRENEURIAT RAPIDE DES JEUNES ET FEMMES
Le chef de l’Etat décaisse la première tranche de 10 milliards FCFA pour les 45 départements

FINANCEMENTS DE LA DELEGATION A L’ENTREPRENEURIAT RAPIDE DES JEUNES ET FEMMES

Le chef de l’Etat décaisse la première tranche de 10 milliards FCFA pour les 45 départements
Copyright © Senemedia.com


Politiquement, le Président Macky Sall déroule de façon stratégique en direction de la Présidentielle 2019. Il est en train de manœuvrer pour glaner tous les atouts. Ce, en essayant de capter l’électorat des jeunes et des femmes et avoir le maximum de voix à la Présidentielle du 24 février 2019. Pour gagner davantage la confiance des Sénégalais, le chef de l’Etat tient coûte que coûte à matérialiser sa promesse de faire de 2018, une année sociale. L’employabilité des jeunes, à travers la création de nombreux emplois, le préoccupe fortement. Et hier, le Président Sall a procédé à la remise des premiers financements de la Délégation générale à l’entrepreneuriat rapide (Der). Une enveloppe de 10 milliards FCFA, sur les 30 prévus, a été octroyée aux femmes et aux jeunes des 45 départements pour mieux valoriser leur potentiel entrepreneurial. « Cette mise en place de la Der procède d’un acte de foi, d’un pragmatisme et d’une quête perpétuelle d’efficacité dans l’action publique sous tendue par un idéal républicain », indique le président de la République. D’après Macky Sall, différents mécanismes allant dans le sens de booster l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes ont été mis en place, mais les lourdeurs procédurales font que tout cela est soldé par un échec. « C’est pour cette raison que j’ai mis en place la Délégation générale à l’entrepreneuriat rapide », confie-t-il. Avant de préciser : « Ce n’est pas un outil au service d’une partie de la population ou du pouvoir politique. Je souhaite que les partenaires qui sont là puissent prendre le relais en nous accompagnant dans le respect des règles de transparence absolue ». Si le modèle retenu est efficace, le chef de l’Etat s’engage à augmenter la mise pour lutter de manière efficace contre l’émigration clandestine et susciter le comportement entrepreneurial chez les femmes et les jeunes. Le Président Sall signale également que l’une des objectifs recherchés dans la mise en place de la Der est le développement de l’auto-emploi et l’insertion des jeunes et des femmes. Etant également une innovation économique et sociale, le Président Sall signale que la Der rime avec son Plan Sénégal Emergent (Pse), à travers ses différents axes. « Cela se nourrit de mon ambition de promouvoir l’inclusion financière et sociale, à travers l’autonomisation des jeunes et des femmes, en cohérence avec les objectifs de développement durable », poursuit-il. Le Président Sall invite les premiers bénéficiaires au patriotisme pour une utilisation optimale de ces ressources publiques. « C’est de cette manière que vous pourrez respecter vos engagements de remboursement et permettre la pérennisation de cet outil novateur de promotion de l’entrepreneuriat, levier esentiel de création de richesses et d’emplois », suggère le chef de l’Etat. Sur l’enveloppe de 10 milliards dégagés, les 2 milliards sont destinés au financement de l’entreprise et les 8 à l’autonomisation économique des femmes et des jeunes. D’après le chef de l’Etat, la Der vient renforcer les nombreux mécanismes de financement des femmes et des jeunes pour leur permettre d’accroître leur capacité productive et stimuler leur participation davantage dans le développement économique et social du Sénégal. Revenant sur le principe qui fonde la Délégation à l’entrepreneuriat rapide, le chef de l’Etat souligne qu’il s’agit d’informer, d’encadrer, de financer, mais aussi d’accompagner les initiatives des jeunes et des femmes pour leur permettre de réaliser leur rêve, de s’épanouir et de contribuer au maintien de la dynamique de croissance forte de l’économie sénégalaise.

 

(Source L’Observateur)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

PRISE EN CHARGE DES BACHELIERS ORIENTES DANS LE PRIVE : 3 MILLIARDS EN COURS DE PAIEMENT
PRISE EN CHARGE DES BACHELIERS ORIENTES DANS LE PRIVE : 3 MILLIARDS EN COURS DE PAIEMENT
BIGNONA : LANCEMENT DE LA PHASE II DU PUDC PAR LE CHEF DE L’ETAT
BIGNONA : LANCEMENT DE LA PHASE II DU PUDC PAR LE CHEF DE L’ETAT
LUTTE CONTRE L’INSECURITE : LA GENDARMERIE RATISSE LA BANLIEUE
LUTTE CONTRE L’INSECURITE : LA GENDARMERIE RATISSE LA BANLIEUE
REGULATION DES CHEMINOTS DEFLATES DE 2003 : L’ETAT MET FIN A 15 ANS DE GALERE
REGULATION DES CHEMINOTS DEFLATES DE 2003 : L’ETAT MET FIN A 15 ANS DE GALERE