LE PREMIER MINISTRE SUR LA FOURNITURE EN EAU
« Le Gouvernement est dans l’action et dans l’anticipation »

LE PREMIER MINISTRE SUR LA FOURNITURE EN EAU

« Le Gouvernement est dans l’action et dans l’anticipation »
Copyright © Senemedia.com


Le premier ministre est formel. Mahammad Boun Abdallah Dionne persiste et signe que les Dakarois ont ressenti une nette amélioration dans la fourniture d’eau depuis le 20 juillet dernier. Il a profité de la mise en service des ouvrages de Bayakh pour répondre aux nombreuses critiques qui lui ont été adressées ces derniers jours. Devant le ministre de l’Hydraulique Mansour Faye, le préfet de Thiès et la population de Ndiender où se trouve la station de pompage de Bayakh, le chef du Gouvernement a soutenu qu’il n’a pas peur des attaques des opposants. « Depuis quelques jours, ces derniers montent au créneau pour dire qu’j’avais donné la date butoir du 20 juillet pour le rétablissement de l’eau », campe-t-il le décor avant d’entrer dans les détails. « Nous avions dit le 20 juillet, parce qu’il y a un problème à l’usine Keur Momar Sarr où une des quatre pompes était endommagée. Et on était obligé d’acheter des pièces pour le réparer. Ces pièces devraient être changées en Chine et la période d’attente devait durer deux mois. Et pendant ce temps, on a perdu 25% de la production d’eau qui devait quitter Keur Momar Sarr pour migrer vers Dakar. Après quoi, le Président m’a demandé d’appeler le ministre Mansour Faye pour connaître la date exacte du rétablissement de la fourniture d’eau. Et ce dernier m’a signifié qu’au soir du 19 juillet tout rentrera dans l’ordre », se justifie-t-il en soutenant au passage qu’à partir de cette date, « les Dakarois ont pu constater une nette amélioration contrairement aux allégations de certains détracteurs.

 

« Nous ne faisons pas partie de ceux qui annoncent la mort de manifestants sans vérifier »

Décidé à solder ses comptes, le chef du gouvernement se vante d’être un homme de parole. Et de marteler en guise d’attaques à peine voilées contre l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye : « Nous ne faisons pas partie de ces genres de politiciens qui ont annoncé des morts lors d’une marche pour finalement se dédire en affirmant qu’ils ont été trompés, avant de s’excuser ». Considérant que le gouvernement n’a pas le temps de polémiquer, il trouve cependant que l’opposition est dans son rôle. « Mais, qu’elle nous laisse travailler. En 2012 et 2018, l’Etat a mis 500 milliards FCFA pour résoudre le problème de l’eau alors qu’entre 1996 et 2012, il n’y a eu que 260 milliards FCFA seulement qui ont été injectés dans ce secteur. Ces efforts financiers s’inscrivent dans la politique du gouvernement en matière d’eau potable dans le cadre des nouvelles orientations du développement durable », informe Mahammad Boun Abdallah Dionne.

 

(Source L’AS)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

COUR SUPRÊME : VIVIANE WADE DEBOUTEE
COUR SUPRÊME : VIVIANE WADE DEBOUTEE
ALLA DIENG (SECRETAIRE PERMANENT DE L’UNACOIS YESSAL)
ALLA DIENG (SECRETAIRE PERMANENT DE L’UNACOIS YESSAL)
REMISE RAPPORTS 2016 ET 2017 DU CNRA
REMISE RAPPORTS 2016 ET 2017 DU CNRA
IMMIGRATION CLANDESTINE
IMMIGRATION CLANDESTINE