TOUBA : A CAUSE D'UNE MOUSTIQUAIRE, IL VIOLENTE SA FEMME
Bara Sow bat sa femme à sang et se refugie en Gambie

TOUBA : A CAUSE D

Bara Sow bat sa femme à sang et se refugie en Gambie
Copyright © Senemedia.com


L’affaire a fait le tour du pays par la magie des réseaux sociaux. En un laps de temps, tout le pays a été mis au courant de la barbarie vécue par Ndèye Coumba Diop. Les vidéos et les photos ont été diffusées à suffisance sur le Net. Habillée d’un top noir décolleté, les images montraient l’image d’une jeune fille au dos lacérés. Des clichés qui démontrent le calvaire vécu par Ndèye Coumba pour une banale histoire de moustiquaire. Elle n’a rien expliqué et pourtant chacun pouvait savoir ce qui lui arrive. Et la vague de condamnation sur les réseaux sociaux ont porté leurs fruits. Puisque diverses actions ont été menées notamment le dépôt d’une plainte.

Par ailleurs, Bara Sow, en cabale depuis le 28 juillet vers 03 heures du matin, après avoir violenté son épouse, est activement recherché par les forces de sécurité. D’après des informations glanées ça et là, l’auteur de ces actes barbares qui ont secoué tout le pays a réussi à passer nos frontières. Cela, après une plainte pour coups et blessures volontaires (voir ailleurs). Ndèye Coumba Diop a été atteinte au visage, au dos et à divers autres endroits du corps. Passé cet acte, il l’a chassé, presque nue du domicile conjugal, le corps ensanglanté, vers 03H du matin. Me Abdoulaye Babou, l’avocat commis par la présumée victime, Ndèye Coumba Diop, âgée de dix-huit ans, et domiciliée au quartier Touba Sekhal-Gua,a finalement porté plainte devant le Procureur de Mbacké. Ceci, après que les parents de la jeune fille ont déclaré qu’il n’y aurait pas de suites judiciaires, et après que le marabout du mari, Bara Sow, a tenté de calmer le jeu en jouant les bons offices. Ndèye Coumba Diop s’est retrouvée avec une Incapacité temporaire de travail (Itt) de quinze jours, comme l’a du reste attesté son certificat médical délivré par le docteur Bassirou Cissé, médecin au centre de santé Serigne Saliou Mbacké de Touba. Le même certificat médical fait état de multiples plaies au niveau du dos, profondes de deux à trois centimètres, ainsi qu’au bras gauche, une tuméfaction et des blessures à la joue gauche et sur d’autres parties du corps. D’après des voisins proches du couple marié, il y a à peine quatre mois, le mari n’en serait pas à son premier coup d’essai. Il serait même coutumier des faits pour avoir battu et blessé son épouse le jour de la Korité, avant de récidiver le 28 juillet vers 3 heures du matin, en utilisant des fils électriques pour la violenter. Pour l’heure, Bara Sow qui est activement recherché par les services de sécurité, reste introuvable. Certaines rumeurs l’envoient déjà en terre gambienne où il se serait réfugié pour échapper à une sanction pénale.

 

(Source L’Observateur)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

COUR SUPRÊME : VIVIANE WADE DEBOUTEE
COUR SUPRÊME : VIVIANE WADE DEBOUTEE
ALLA DIENG (SECRETAIRE PERMANENT DE L’UNACOIS YESSAL)
ALLA DIENG (SECRETAIRE PERMANENT DE L’UNACOIS YESSAL)
REMISE RAPPORTS 2016 ET 2017 DU CNRA
REMISE RAPPORTS 2016 ET 2017 DU CNRA
IMMIGRATION CLANDESTINE
IMMIGRATION CLANDESTINE