MBOUR : REVELATIONS SUR LA SAISIE DE 3,2 TONNES DE DROGUE
Le cerveau, Ibrahima Doumbiya, opérait depuis la prison de… Thiès

MBOUR : REVELATIONS SUR LA SAISIE DE 3,2 TONNES DE DROGUE

Le cerveau, Ibrahima Doumbiya, opérait depuis la prison de… Thiès
Copyright © Senemedia.com


L’affaire de saisie de 3,2 tonnes de « Brown » à Mbour cache un gros scandale. Aussi incroyable que cela puisse paraître, le trafiquant international, au cœur de cette rocambolesque affaire, agissait depuis…la prison de Thiès où il est détenu. Une curiosité qui soulève bien des interrogations si on sait que le même trafiquant, un ressortissant malien du nom de Ibrahima Doumbiya, avait été interpellé dans un premier temps en 2014 avant de tomber encore.

Même si, pour le moment, les supputations vont bon train, cette affaire rappelle à quelques différences près celle du trafiquant John Oby qui continuait son business alors qu’il était détenu à la prison du Camp pénal. C’est la DEA américaine qui avait fait le signalement aux autorités sénégalaises après avoir intercepté plus communications entre le trafiquant nigérians et ses complices présumés.

En attendant de connaître l’issue de cette présente affaire qui doit aller en instruction, il faut retenir que, pour le moment, trois personnes dont une femme sont tombées dans cette opération menée mercredi par la Section de recherches.

Les gendarmes traquaient depuis 2014 les membres de ce réseau fourni depuis le Mali. Le transport de la drogue se faisait notamment par le biais de camions dotés de fausses parois. Le réseau, dirigé par le trafiquant malien depuis la prison de Thiès extrait dans le cadre de l’enquête travaillait avec plusieurs complices basés au Mali et s’appuie sur des Sénégalais pour conduire ses activités qui l’amènent à réexporter la drogue en Mauritanie.

« De la prison, il parvenait par des moyens détournés à coordonner le trafic malgré les précautions rigoureuses prises par l’administration pénitentiaire », lâche pudiquement la gendarmerie dans un communiqué sans entrer dans les détails. L’opération ayant abouti à la saisie de cette importante quantité de drogue a été menée sur la base de renseignements faisant état de l’arrivée imminente d’une cargaison de drogue en provenance d’un pays limitrophe du Sénégal.

Le dispositif de surveillance de riposte mis en place par les hommes en bleu a, dans un premier temps, permis de mettre en filature les émissaires présumés du dealer et de les arrêter dans un bus à hauteur de la ville de Mbour.

La fouille des suspects ne permit pas aux enquêteurs de découvrir de la drogue, mais avec des enquêtes plus poussées, ils apprirent l’existence d’un appartement servant de cache pour la drogue. Els triangulations effectuées par les techniciens de la plateforme numérique de lutte contre la cybercriminalité de la Gendarmerie indiquent les coordonnées d’un site localisés à Mbour 3, dans la région de Thiès.

La descente des gendarmes de la Section de recherches a permis de découvrir une maison dans laquelle, le dealer avait loué un appartement depuis un an. A l’ouverture de la porte de l’une des chambres, les enquêteurs sont tombés sur un stock de 3,2 tonnes de chanvre indien.

Libération reviendra, en détails, sur cette affaire.

 

(Source Libération)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

KAFFRINE : BRAQUAGE EN PLEIN JOUR
KAFFRINE : BRAQUAGE EN PLEIN JOUR
PAIX DEFINITIVE EN CASAMANCE : MACKY APPELLE A FAIRE PREUVE DE PATIENCE
PAIX DEFINITIVE EN CASAMANCE : MACKY APPELLE A FAIRE PREUVE DE PATIENCE
TRAFIC DE FAUX MEDICAMENTS A TOUBA ET A KEUR SERIGNE BI : LES PHARMACIENS CHARGENT L’ETAT
TRAFIC DE FAUX MEDICAMENTS A TOUBA ET A KEUR SERIGNE BI : LES PHARMACIENS CHARGENT L’ETAT
LIBERTE 6 : UN RESEAU DE TRAFIC DE COCAÏNE DEMANTELE
LIBERTE 6 : UN RESEAU DE TRAFIC DE COCAÏNE DEMANTELE