AFFAIRE PATRICK HO – CHEIKH TIADIANE GADIO
Les « Panama Papers » corsent le scandale présumé

AFFAIRE PATRICK HO – CHEIKH TIADIANE GADIO

Les « Panama Papers » corsent le scandale présumé
Copyright © Senemedia.com


Ça se complique un peu plus pour Cheikh Tidiane Gadio, qui est en résidence surveillée aux Etats-Unis pour une affaire de corruption présumée. D’après Libération, la justice américaine a découvert que Patrick Ho, son co-accusé, disposait de deux sociétés offshore enregistrées dans les Îles vierges britanniques.

Le journal indique que l’homme d’affaires chinois est devenu l’actionnaire unique de ces sociétés, Queensmart et Beauty connection, grâce au cabinet Mossack Fonseca, qui est au cœur des Panama Papers.

Libération croit savoir que ces deux entités ont servi au système de corruption présumée de Ho et qu’en 2016 près de 20 millions d’euros (environ 14 milliards de francs Cfa) ont transité dans leurs comptes «vers de mystérieux bénéficiaires dont la plupart se trouve sur le continent africain».

Le journal signale que Patrick Ho était aussi lié à deux autres sociétés offshores établies aux Bahamas et à Jersey. Et qu’il «disposait d’un compte très fourni» duquel 400 mille dollars (près de 200 millions de francs Cfa) auraient été virés dans un compte de Gadio logé à Dubaï.

Cheikh Tidiane Gadio a été arrêté au mois de novembre 2017. Il est accusé d’avoir servi d’intermédiaire entre Ho et le Président tchadien, Idriss Déby, pour le versement de pots-de-vin en vue de l’obtention de contrats pétroliers. L’ancien chef de la diplomatie nie les accusations. Il est en résidence surveillée dans le Maryland.

 

(Source Libération)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

PRISE EN CHARGE DES BACHELIERS ORIENTES DANS LE PRIVE : 3 MILLIARDS EN COURS DE PAIEMENT
PRISE EN CHARGE DES BACHELIERS ORIENTES DANS LE PRIVE : 3 MILLIARDS EN COURS DE PAIEMENT
BIGNONA : LANCEMENT DE LA PHASE II DU PUDC PAR LE CHEF DE L’ETAT
BIGNONA : LANCEMENT DE LA PHASE II DU PUDC PAR LE CHEF DE L’ETAT
LUTTE CONTRE L’INSECURITE : LA GENDARMERIE RATISSE LA BANLIEUE
LUTTE CONTRE L’INSECURITE : LA GENDARMERIE RATISSE LA BANLIEUE
REGULATION DES CHEMINOTS DEFLATES DE 2003 : L’ETAT MET FIN A 15 ANS DE GALERE
REGULATION DES CHEMINOTS DEFLATES DE 2003 : L’ETAT MET FIN A 15 ANS DE GALERE