BATAILLE ELECTORALE DE 2019
Macky Sall lance la grande offensive

BATAILLE ELECTORALE DE 2019

Macky Sall lance la grande offensive
Copyright © Senemedia.com


Ça va chauffer cet été. La température politique promet d’atteindre des pics historiques, avec une intensification à outrance des activités et une occupation du terrain. Sans répit. Dans un rythme soutenu et constant. Il faudra suivre ou subir. C’est le président de la République qui a décidé de donner le ton et de l’imposer à ses adversaires. La grande offensive de Macky Sall, en direction, de la Présidentielle du 24 février 2019, sera lancée à partir de cette semaine. Le laboratoire politique du chef de file de l’Alliance pour la République (Apr) devra entériner le plan élaboré par le patron pour aller à l’assaut des populations. Le début de cette opération qui lance la campagne présidentielle, est fixé entre mardi ou mercredi, dates auxquelles, le Président Sall convoquera, sauf bouleversement de son agenda, le Secrétariat exécutif national (Sen) de son parti. Une réunion dont l’objet est bien défini : dégager une stratégie globale pour relancer la machine du parti.

Il revient de confidences faites par des membres du collège politique de Macky Sall, que le discours qui sera tenu à cette rencontre sera clair. Le Président Sall tracera la ligne à suivre : ce n’est plus le moment des querelles intestines et des duels entre frères y parti. Le débat ne devrait plus porter sur des questions d’individualité. La politique de réaction doit être abandonnée pour une attitude plus offensive en direction de l’opposition. Le plan politique élaboré inclut aussi la mise en avant des questions économiques et sociales qui interpellent le pays. Il s’agira, pour les responsables du parti, de monter au front pour communiquer sur les performances du régime. D’ailleurs, c’est à ce titre que « l’apériste » en chef a senti la nécessité de relancer la Convention des cadres républicains, en léthargie depuis la démission de son patron, Thierno Alassane Sall. D’après des confidences faites à « L’Observateur », le nom du remplaçant de l’ancien ministre de l’Energie est connu. Même si l’on garde, pour le moment, le nom, l’on souffle que « c’est un cadre émérite qui dirige une grande structure nationale, très discret, à équidistance des tendances et apte à ramener la cohésion dans la Ccr ». Sa première mission serait une rencontre avec le ministère des Finances pour mettre les cadres à niveau sur les répercussions de la hausse du prix du baril du pétrole, sur les écarts des prévisions économiques, entre autres sujets. L’on annonce le déblocage du budget mensuel que le Président alloue à la Ccr dès la nomination du futur coordonateur.

 

Convocation du Conseil national de l’Apr et réunion de la Conférence des leaders de Bby

La mission de relance des activités, confiée aux cadres du parti, s’étend aussi au Mouvement des élèves et étudiants républicains (Meer) qui, après la reprise de ses tournées, devra relancer les Amicales dans les Universités de Saint-Louis, Thiès et Ziguinchor. La convention des jeunesses républicaines (Cojer) est aussi engagée dans cette opération permanente d’occupation du terrain lancée par le Président Sall. La coordination des activités des structures internes de l’Apr sera bouclée par la convocation très prochaine du Conseil national qui regroupe tous les élus de l’Apr et les principaux responsables nationaux. D’après des informations de « L’Observateur », la tenue du Conseil national, prévue après la visite du président de la République populaire de Chine Xi Jinping, à Dakar, à partir du 20 juillet, aura la particularité d’enregistrer la présence des responsables de Benno Bokk Yaakaar qui y seront invités.

Les alliés de l’Apr ont une grande part à jouer dans l’assaut politique de Macky Sall pour assurer sa réélection au premier tour de la Présidentielle du 24 février 2019. D’où les deux grandes rencontres programmées, d’une part, avec les responsables des sous-coalitions de Benno Bokk Yaakaar dont certaines avaient porté la candidature de Macky Sall au premier tour de la Présidentielle de 2012. Un moment qui sera mis à profit par le chef de l’Etat pour lever les équivoques et dissiper les malentendus. D’autre part, la Conférence des leaders de Benno Bokk Yaakaar (Bby) devra boucler la série de rencontres inscrites à l’agenda du Président Macky Sall. Ce qui devra être le point de départ d’une longue guerre politique d’environ 6 mois.

 

(Source L’Observateur)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Bruno aura droit à des obsèques nationales
Bruno aura droit à des obsèques nationales
THIONE SECK AU SECOURS DE SON FILS
THIONE SECK AU SECOURS DE SON FILS
Rappel à Dieu de Bruno Diatta
Rappel à Dieu  de Bruno Diatta
PONT SENEGAL-GAMBIE : MACKY FIXE LA DATE DE L'INAUGURATION
PONT SENEGAL-GAMBIE : MACKY FIXE LA DATE DE L