ABDOULAYE DIOUF SARR, MINISTRE DE LA SANTE SUR LA GREVE DU SYNDICAT AND GUESSEUM
« Le gouvernement a montré énormément d’efforts pour satisfaire les revendications »

ABDOULAYE DIOUF SARR, MINISTRE DE LA SANTE SUR LA GREVE DU SYNDICAT AND GUESSEUM

« Le gouvernement a montré énormément d’efforts pour satisfaire les revendications »
Copyright © Senemedia.com


La grève menée par les syndicats de la santé est rudement ressentie par les populations, plus particulièrement les malades. En dépit de cela, Mballo Dia Thiam et ses camardes n’entendent pas céder d’un iota puisqu’ils ont entamé hier leur 8ème plan d’action. Une décision qui a fortement sidéré le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr. Lors du lancement des comités de développement sanitaire qu’il présidait hier, le maire de Yoff s’est offusqué de l’attitude adoptée par les syndicalistes de la santé. D’autant qu’il ne voit aucun blocage dans les négociations avec les membres de And Gueussem. « Si on se réfère à l’ensemble des questions majeures de la plateforme revendicative de 2014, notamment le Jica, les contractuels, nous sommes à l’aise pour dire que même le mois de juin est en train d’être traité. Pour ce qui de la question de l’Endss sur le régime Lmd, des instructions écrites sont faites à l’école dans ce sens. Aujourd’hui, il y a une question dure, c’est celle du régime indemnitaire que l’on semble intégrer dans la plateforme de 2014. Cette question est globale, car elle ne concerne pas seulement le secteur de la santé. Elle nécessite une étude sur la situation des indemnités dans la fonction publique de manière globale. Cela doit être considéré comme une question préjudicielle pour le syndicat And Gueussem, parce qu’elle concerne deux secteurs que le gouvernement est en train d’étudier de façon plus globale et plus sérieuse », explique Abdoulaye Diouf Sarr.

Pour le ministre de la Santé, le gouvernement a consenti suffisamment d’efforts pour surmonter cete crise. « Les Sénégalais doivent savoir que sur la base de la plateforme de 2014 qui faisait l’objet de négociations, toutes les questions soulevées ont été correctement prises en charge avec une volonté extraordinaire du gouvernement de les régler. Aujourd’hui, il n’y a plus raison d’engager une radicalisation parce que le gouvernement a montré énormément d’efforts sur cela », martèle le maire de Yoff.

Interpellé sur l’entrée de médicaments cancérigène au Sénégal, Abdoulaye Diouf Sarr dément avec la dernière énergie. « C’est faux de soutenir une telle chose. Le Sénégal est un pays très sérieux qui est dans un dispositif global de gestion et de surveillance de la santé. En tant qu’Etat, nous sommes dans un niveau de responsabilité et de gestion qui ne nous permet pas d’aborder des choses sous cet angle. Ce débat ne mérite pas d’être posé parce qu’il affole », martèle-t-il.

 

(Source L’As)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

SERIGNE AHMED BACHIR KOUNTA A MACKY SALL : « QUE DIEU T’ACCORDE LA VICTOIRE EN 2019 »
SERIGNE AHMED BACHIR KOUNTA A MACKY SALL : « QUE DIEU T’ACCORDE LA VICTOIRE EN 2019 »
AUTOROUTE ILA TOUBA : LE PRIX DU PEAGE FIXE A…
AUTOROUTE ILA TOUBA : LE PRIX DU PEAGE FIXE A…
DETOURNEMENT DE DENIERS PUBLICS A LA BHS
DETOURNEMENT DE DENIERS PUBLICS A LA BHS
SCANDALE FINANCIER A LA BHS : PRES DE 100 MILLIONS DE FCFA DETOURNES
SCANDALE FINANCIER A LA BHS : PRES DE 100 MILLIONS DE FCFA DETOURNES