CONCERTATION SUR LE PETROLE ET LE GAZ
Macky Sall déroule devant un public conquis

CONCERTATION SUR LE PETROLE ET LE GAZ

Macky Sall déroule devant un public conquis
Copyright © Senemedia.com


La concertation sur la gestion des recettes issues de l’exploitation des ressources du pétrole et du gaz a été lancée hier, au Centre international de conférences Abdou Diouf de Diamniadio. Cette journée, estime le président de la République Macky Sall, marque une étape importante dans le processus d’exploitation des hydrocarbures du Sénégal. « Elle s’inscrit dans mon ambition renouvelée de garantir une réflexion serine et transparente de nos ressources pétrolières et gazières, et d’en maintenir les enjeux économiques, sécuritaires et écologiques ».

Pour le chef de l’Etat, l’objectif est de préserver le Sénégal contre toutes les externalités négatives liées au développement de l’industrie pétrolière. « Voilà pourquoi j’ai souhaité engager, avec toutes les forces vives de la nation, une réflexion prospective sur l’utilisation future des revenus du pétrole et du gaz, même sir les premiers barils ne seront produits que vers 2021, 2022 », clame le président Sall. Selon lui, un développement efficient du secteur pétrolier requiert des ressources humaines hautement qualifiées, compétentes et rigoureuses, imprégnées des valeurs de vertus de transparence et de bonne gouvernance. « C’est pourquoi, argue-t-il, nous avons adhéré, en 2013, à l’Itie (Initiative pour la transparence dans les industries extractives). C’est également le sens des nouvelles dispositions constitutionnelles qui garantissent désormais la souveraineté du peuple sénégalais sur les ressources naturelles du pays ».

Dans la même veine, le président a cité la création de l’Institut national du pétrole et du gaz pour permettre au Sénégal de disposer de compétences spécialisées indispensables pour une gestion réussie du projet pétrolier, la création du Cospetrogaz qui, a entre autres, la mission de coordonner les initiatives et de proposer une stratégie nationale pour l’exploitation des hydrocarbures. « Je constate que ces mécanisme de gestion nous ont valu des résultats probants avec notamment la définition d’une feuille de route et d’un projet de loi d’orientation de ces revenus », s’est réjoui le président de la République.

Macky Sall souligne, par ailleurs, que le pétrole n’étant pas une ressource renouvelable, il faut une gestion efficiente des gisements nationaux. « Chaque dollar qui reviendra au Sénégal devra être judicieusement utilisé, a-t-il affirmé. D’où la nécessité, selon lui, « d’un débat constructif et bienveillant » qui permette de faire le meilleur arbitrage possible entre les besoins de développement du présent et l’obligation de préparer l’avenir ».

Plus qu’une opinion, c’est une forte conviction du président de la République. Il affirme avec force : « C’est uniquement dans les échanges constructifs, responsables et respectueux de la cohésion nationale que nous pourrons relever les défis majeurs qui nous attendent ».

 

(Source EnQuête)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

PRISE EN CHARGE DES BACHELIERS ORIENTES DANS LE PRIVE : 3 MILLIARDS EN COURS DE PAIEMENT
PRISE EN CHARGE DES BACHELIERS ORIENTES DANS LE PRIVE : 3 MILLIARDS EN COURS DE PAIEMENT
BIGNONA : LANCEMENT DE LA PHASE II DU PUDC PAR LE CHEF DE L’ETAT
BIGNONA : LANCEMENT DE LA PHASE II DU PUDC PAR LE CHEF DE L’ETAT
LUTTE CONTRE L’INSECURITE : LA GENDARMERIE RATISSE LA BANLIEUE
LUTTE CONTRE L’INSECURITE : LA GENDARMERIE RATISSE LA BANLIEUE
REGULATION DES CHEMINOTS DEFLATES DE 2003 : L’ETAT MET FIN A 15 ANS DE GALERE
REGULATION DES CHEMINOTS DEFLATES DE 2003 : L’ETAT MET FIN A 15 ANS DE GALERE