MODOU DIAGNE FADA, LEADER DE « YEESAL »
« Je suis pour une alliance et non pour une transhumance politique »

MODOU DIAGNE FADA, LEADER DE « YEESAL »

« Je suis pour une alliance et non pour une transhumance politique »
Copyright © Senemedia.com


Ce n’est pas une justification. C’est une précision qui garde tout le poids de sa symbolique, au moment où certains esprits parfois retors ont vite fait de penser au renoncement à ses valeurs et principes les plus enfouis. « Je suis pour une recherche d’une alliance et non pour une transhumance politique », a confié Modou Diagne Fada, après son audience d’hier avec le chef de l’Etat. Il a appuyé sa vérité par l’engagement ferme qu’il a pris de ne figurer sur aucun gouvernement avant 2019. Il aussi juré de ne convoiter aucun poste de responsabilité. D’ailleurs, il est exclu que son parti se dissolve dans l’Alliance pour la République ou intègre la mouvance présidentielle regroupée autour de la coalition Benno Bokk Yaakaar (Bby). L’esprit de la future cohabitation politique repose sur une synergie des forces, avec la condition que chaque partie garde son indépendance, sa liberté et son identité.

Les discussions que le député et président du Conseil départemental de Kébémer a eues avec Macky Sall ont essentiellement porté sur les intérêts exclusifs du Sénégal. Mais surtout, sur les axes programmatiques à l’horizon 2019-2024. Et sur ce point, il y a une convergence de vues sur beaucoup de domaines, même s’il reste à approfondir les échanges sur des secteurs précis.

La rencontre entre le patron de l’Alliance pour la République (Apr) et le leader des Démocrates réformateurs « Yeesal » qui a duré près de deux heures, devrait se poursuivre suivant un calendrier à établir de commun accord. L’entretien autour d’un « Ndogou » copieux au Palais de la République a permis aux deux hommes de revisiter leur histoire politique. Cette rencontre est l’aboutissement d’un long processus enclenché par le Président Sall depuis 2012, pour avoir le soutien de Modou Diagne Fada. C’est après consultation des bases du parti que mandat a été donné au leader de « Yeesal » de faire le meilleur choix parmi les différentes propositions de soutien faites par des candidats à la Présidentielle du 24 février 2019. Une consultation à laquelle les états-majors voudraient bien engranger le potentiel de 33 000 acquises à la cause de Modou Diagne Fada.

 

(Source L’Observateur)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Aly Ngouille dit niet à Ousmane Sonko
Aly Ngouille dit niet à Ousmane Sonko
RELANCE DU TOURISME EN CASAMANCE
RELANCE DU TOURISME EN CASAMANCE
Ahmed Mballo tue son ami pour 575FCFA
Ahmed Mballo tue  son ami pour 575FCFA
Le chef de l’Etat table sur la table
Le chef de l’Etat table sur la table