JUSTICE : LE SYTJUST VA PARALYSER LE SYSTEME
Les travailleurs de la justice comptent observer une cessation collective de travail

JUSTICE : LE SYTJUST VA PARALYSER LE SYSTEME

Les travailleurs de la justice comptent observer une cessation collective de travail
Copyright © Senemedia.com


Le système judiciaire va vers des remous. Les travailleurs de la justice à travers un communiqué, comptent très prochainement, observer une cessation collective de travail. Ce, conformément à la moi. Ils vont protester contre l’attitude du Gouvernement, qui a fait montre « d’un manque de volonté indiscutable dans la prise en charge de leurs préoccupations ».

A l’occasion d’une audience qu’il avait accordée au Bureau Exécutif National (BEN) du Syndicat des Travailleurs de la Justice (SYTJUST) le 05 avril dernier, le président Macky Sall avait promis de « revenir » au BEN dans un délai allant d’une semaine à dix jours. « Le président de la République, Macky Sall, avait exprimé sa totale adhésion à la satisfaction des requêtes formulées par les plénipotentiaires des travailleurs de la Justice. Dans cette perspective, il avait instruit le Garde des Sceaux, Ismaëla Madior Fall, ministre de la Justice, le ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, chargé du budget, chacun en ce qui le concerne de s’acquitter des modalités préalables à la prise de décisions en vue de satisfaire les doléances que lui avait exposées le syndicat des travailleurs de la santé (SYTJUST). Cependant, à ce jour, soit après deux mois, rien de concret n’a suivi les engagements et les instructions de Monsieur le Président de la République », regrettent-t-on dans le document.

« Comme à l’accoutumée, les travailleurs de la Justice ont fait preuve de patience et surtout de responsabilité. En effet, au sortir de l’audience avec le chef de l’Etat, ils avaient décidé de ne pas dérouler un autre plan d’action eu égard à la forte conviction suscitée par l’implication de la première institution de la République. Aujourd’hui, force est de reconnaître que la patience des travailleurs de la Justice est mise à rude épreuve par l’inertie constatée auprès des ministres en charge du dossier ». Et de conclure : « l’opinion publique est prise à témoin ».

 

(Source Libération)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

COUR SUPRÊME : VIVIANE WADE DEBOUTEE
COUR SUPRÊME : VIVIANE WADE DEBOUTEE
ALLA DIENG (SECRETAIRE PERMANENT DE L’UNACOIS YESSAL)
ALLA DIENG (SECRETAIRE PERMANENT DE L’UNACOIS YESSAL)
REMISE RAPPORTS 2016 ET 2017 DU CNRA
REMISE RAPPORTS 2016 ET 2017 DU CNRA
IMMIGRATION CLANDESTINE
IMMIGRATION CLANDESTINE