YOUSSOU NDOUR AU FORUM DE BRUXELLES
« Le développement de l’Afrique, c’est maintenant »

YOUSSOU NDOUR AU FORUM DE BRUXELLES

« Le développement de l’Afrique, c’est maintenant »
Copyright © Senemedia.com


Son engagement pour le développement de l’Afrique n’est plus à prouver. Youssou Ndour croit fermement à l’essor du contient noir, qui ne pourra se faire qu’avec les africains. Du haut de la tribune à Bruxelles où le ministre-conseiller du Président Macky Sall prend part à la rencontre économique Bruxelles-Dakar, il a évoqué la question de l’Afrique et de son développement. Pour Yousou Ndour, à l’ocasion de la 12ème édition de ces journées dont il est le parrain, l’Afrique ne va pas faire de la figuration, mais plutôt apporter sa contribution dans la manière de penser pour le développement. « Je place cette rencontre sous le signe d’un trait d’union et j’invite les gens à arrêter de dire que l’Afrique, c’est demain, c’est le futur. L’Afrique, ce n’est pas demain, c’est maintenant », précise-t-il. Pas moins de 8 000 participants sont attendus à ce forum dédié à la coopération internationale pour le développement. Bruxelles est la capitale politique et économique de l’Europe du 4 au 7 juin lors de ces journées de développement. « Bruxelles incarne des politiques de l’Europe envers l’Afrique et avec qui nous devons échanger sur comment nous voyons les choses, comment nous allons régler certains problèmes de l’Afrique, en connexion avec l’Europe », explique le ministre-conseiller. Artiste de renom, Youssou Ndour estime que les artistes peuvent apporter leur contribution dans la diplomatie. « Dans l’art, il y a de la diplomatie. Ce n’est pas la première fois que je participe à de telles rencontres. Nous avons eu à prendre part à des forums, sommets, entre autres. A notre niveau, nous n’avons que des suggestions à faire au Gouvernement », explique Youssou Ndour.

La rencontre Bruxelles-Dakar s’est ouverte hier, à Bruxelles et les discussions ont été animées par le conseiller municipal, Nicolas Esgain. Au cœur des débats, l’ancien ministre de la Jeunesse et des technologies de l’information et de la communication au sein du Gouvernement Rwanda, Jean Philbert Nsengimana et la députée bruxelloise, Fatoumata Fathy, ont conforté la position du parrain de la 12ème édiction des journées pour le développement, Fatoumata Fathy : « Le développement de l’Afrique passera nécessairement par la valorisation de son patrimoine culturel, de ses industries créatives, de son tourisme. Je pense qu’il faut surtout promouvoir l’image positive du continent africain ». De l’avis de l’ancien ministre Rwandais, la puissance du digital peut accélérer la transformation et la productivité des secteurs clés de nos économies, dont la santé, l’agriculture, le commerce, mais également la gouvernance des industries créatives et le tourisme.

 

(Source L’Observateur)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

THIES : MEURTRE
THIES : MEURTRE
THIES : DESTIN TRAGIQUE
THIES : DESTIN TRAGIQUE
VIOLENCES ET VOIES DE FAIT SUR DES PERSONNES VULNERABLES
VIOLENCES ET VOIES DE FAIT SUR DES PERSONNES VULNERABLES
MONDIAL 2018 : GUEGUERRE ENTRE RTS ET TFM
MONDIAL 2018 : GUEGUERRE ENTRE RTS ET TFM