HORREUR DANS UN JARDIN PUBLIC DE LA PATTE D’OIE
Un jeune homme poignardé à divers endroits et le sexe totalement coupé

HORREUR DANS UN JARDIN PUBLIC DE LA PATTE D’OIE

Un jeune homme poignardé à divers endroits et le sexe totalement coupé
Copyright © Senemedia.com


Horreur ! Le qualificatif n’est pas de trop pour caractériser les images difficiles d’une mort atroce d’un jeune homme, dont le corps sans vie a été retrouvé hier matin, dans un jardin public jouxtant l’autoroute, sis à la Patte d’Oie. De sources concordantes bien au fait de ce drame, la découverte macabre a eu lieu hier matin, précisément aux environs de 7 heures, dans ce site distant de quelques mètres de l’école franco-arabe « Mariama Niasse ».

De l’avis de nos sources, ce sont des passants qui sont tombés en premier sur la dépouille abandonnée dans un espace jonché de balayures. Le jeune homme était vêtu d’un pantalon jean, d’un tee-shirt et d’un capuchon. Le visage ensanglanté, recouvert de graves blessures (lèvres fendues, le nez, les oreilles et la joue lacérés), le front cloqué, il était allongé sur le dos. C’est alors que les gendarmes de la Foire, les limiers du commissariat de Grand-Yoff et les sapeurs-pompiers de la zone ont été avisés. Sur place, les hommes du Commandant Sangaré qui ont réalisé que la scène du drame révèle de la compétence des limiers de Grand-Yoff, se sont retirés au profit des éléments du Commissaire Diallo qui ont procédé aux constats d’usage. Un exercice déconseillé aux âmes sensibles. Les policiers vont constater plusieurs autres blessures graves, béantes et profondes visiblement causés par un objet contondant. Des hématomes relevés à différents endroits de la tête, au cou… Combe de tout, les limiers découvrent un fait qui crédibilise la thèse meurtre ou d’un assassinat. Le ou les bourreau(x) avai(en)t totalement sectionné le sexe du défunt. Cependant, ce membre coupé n’a pas été retrouvé sur les lieux. Aucun autre objet ou indice concordant n’a été découvert sur le rayon du drame.

Au terme des constats d’usage, réquisition sera faite aux soldats du feu qui ont acheminé le corps sans vie à la morgue de l’hôpital Aristide Le Dantec pour autopsie. Une enquête est ouverte pour élucider ce nébuleux drame.

 

(Source L’Observateur)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

COUR SUPRÊME : VIVIANE WADE DEBOUTEE
COUR SUPRÊME : VIVIANE WADE DEBOUTEE
ALLA DIENG (SECRETAIRE PERMANENT DE L’UNACOIS YESSAL)
ALLA DIENG (SECRETAIRE PERMANENT DE L’UNACOIS YESSAL)
REMISE RAPPORTS 2016 ET 2017 DU CNRA
REMISE RAPPORTS 2016 ET 2017 DU CNRA
IMMIGRATION CLANDESTINE
IMMIGRATION CLANDESTINE