DU NOUVEAU DANS LE DOSSIER DE BOFFA BAYOTTE
Le juge d’instruction dessaisi et affecté à Saint-Louis

DU NOUVEAU DANS LE DOSSIER DE BOFFA BAYOTTE

Le juge d’instruction dessaisi et affecté à Saint-Louis
Copyright © Senemedia.com


Les derniers mouvements dans la magistrature n’ont pas épargné le Tribunal de grande instance de Ziguinchor. Le juge d’instruction de cette juridiction, le magistrat Bengelloune, a été emporté par le Conseil supérieur de la magistrature. Il faut souligner que ce juge qui avait en charge l’épineux dossier du massacre de Boffa Bayotte est réputé être un magistrat « crédible » et « très rigoureux ». Nos interlocuteurs affirment qu’il n’y a rien à signaler dans cette affectation. A les en croire, cela entre l’ordre normal des choses. « Bengelloune a fait à Ziguinchor au moins deux ans, c’est tout à fait normal qu’il fasse l’objet d’une affectation. Tout s’est passé dans les règles de l’art », s’estiment nos sources.

Seul hic, selon certaines informations, son successeur n’a toujours pas été nommé. Mais certaines sources renseignent que cela ne devrait pas tarder. Ces dernières ne trouvent aucune anomalie à une telle situation. C’est juste que la nomination d’un juge d’instruction, obéisse à des règles différentes. En effet, expliquent-ils, c’est au ministre de nommer les juges d’instruction par arrêté. Contrairement à plusieurs autres fonctions dans la magistrature où le Conseil supérieur de la magistrature qui décide. Certains craignent toutefois que cette situation déteigne négativement sur le dossier des tueurs de Boffa Bayotte. D’après toujours nos interlocuteurs, le juge Bengelloune a été affecté à Saint-Louis.

 

(Source EnQuête)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

PRISE EN CHARGE DES BACHELIERS ORIENTES DANS LE PRIVE : 3 MILLIARDS EN COURS DE PAIEMENT
PRISE EN CHARGE DES BACHELIERS ORIENTES DANS LE PRIVE : 3 MILLIARDS EN COURS DE PAIEMENT
BIGNONA : LANCEMENT DE LA PHASE II DU PUDC PAR LE CHEF DE L’ETAT
BIGNONA : LANCEMENT DE LA PHASE II DU PUDC PAR LE CHEF DE L’ETAT
LUTTE CONTRE L’INSECURITE : LA GENDARMERIE RATISSE LA BANLIEUE
LUTTE CONTRE L’INSECURITE : LA GENDARMERIE RATISSE LA BANLIEUE
REGULATION DES CHEMINOTS DEFLATES DE 2003 : L’ETAT MET FIN A 15 ANS DE GALERE
REGULATION DES CHEMINOTS DEFLATES DE 2003 : L’ETAT MET FIN A 15 ANS DE GALERE