APRES SERIGNE MBAYE SY MANSOUR
Serigne Mountakha Bassirou Mbacké recadre Idrissa Seck

APRES SERIGNE MBAYE SY MANSOUR

Serigne Mountakha Bassirou Mbacké recadre Idrissa Seck
Copyright © Senemedia.com


DIOURBEL – La polémique suscitée par la sortie du leader du parti Rewmi, Idrissa Seck, continue de déferler des vagues dans les réseaux sociaux, en direction des confréries religieuses du Sénégal. Après plusieurs déclarations relatives à cette situation dont celle du Khalife de Tivaouane, le porte-parole du Khalife général des Mourides a signé son intervention, hier, à Touba, en appelant les confréries à l’unité.

« Nous devons éviter tout ce qui peut susciter, dans le pays, la zizanie et la haine tout en cultivant, en revanche, l’unité, l’amour, la paix et la concorde », a déclaré Serigne Bassirou Abdou Khadre Mback ». A l’en croire, le Khalife Serigne Mountakha Bassirou Mbacké a inscrit cette préoccupation dans son agenda et appelle tous les musulmans à œuvrer dans ce sens.

« Serigne Touba mettait toutes les confréries religieuses musulmanes sur le même pied en ce sens qu’elles adorent le même Dieu, suivent le Prophète, Mohammed (PSL), et possédant, en commun, le Saint Coran. Donc, son actuel représentant sur terre, ne saurait ramer, en aucun cas, dans le sens inverse », a-t-il ajouté. Avant d’appeler, enfin, au pardon et à la tolérance, comme le faisait le « Cheikh ».

 

(Source Libération)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

PRISE EN CHARGE DES BACHELIERS ORIENTES DANS LE PRIVE : 3 MILLIARDS EN COURS DE PAIEMENT
PRISE EN CHARGE DES BACHELIERS ORIENTES DANS LE PRIVE : 3 MILLIARDS EN COURS DE PAIEMENT
BIGNONA : LANCEMENT DE LA PHASE II DU PUDC PAR LE CHEF DE L’ETAT
BIGNONA : LANCEMENT DE LA PHASE II DU PUDC PAR LE CHEF DE L’ETAT
LUTTE CONTRE L’INSECURITE : LA GENDARMERIE RATISSE LA BANLIEUE
LUTTE CONTRE L’INSECURITE : LA GENDARMERIE RATISSE LA BANLIEUE
REGULATION DES CHEMINOTS DEFLATES DE 2003 : L’ETAT MET FIN A 15 ANS DE GALERE
REGULATION DES CHEMINOTS DEFLATES DE 2003 : L’ETAT MET FIN A 15 ANS DE GALERE