TRANSPARENCE ET CREDIBILITE DU PROCESSUS ELECTORAL
L’Etat installe le Comité de suivi des recommandations issues de l’audit du fichier électoral

TRANSPARENCE ET CREDIBILITE DU PROCESSUS ELECTORAL

L’Etat installe le Comité de suivi des recommandations issues de l’audit du fichier électoral
Copyright © Senemedia.com


L’audit du fichier électoral a été une forte demande de la classe politique du pays. Mais finalement, il a suscité des polémiques provenant du camp des opposants et de celui des non alignés. Ce, après l’audit international mené par des experts indépendants sélectionnés selon des critères spécifiques de l’Union européenne, particulièrement de la République d’Allemagne, du 15 janvier au 13 février 2018. Cet audit a conclu que « le fichier électoral, bien que perfectible, cohérent, de bonne qualité et constitue une base solide pour l’organisation des prochaines élections ». Des conclusions qui sont crédibles et fiables aux yeux du ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye. Ce que n’approuve pas l’opposition. Ainsi, pour plus de transparence et de crédibilité dans le processus électoral, le ministère de l’Intérieur a mis en place un Comité de suivi des recommandations issues de l’audit du fichier électoral. Il est composé, en sus des représentants de la Cena, de l’Administration et de la société civile, d’experts désignés par les acteurs politiques regroupés au sein des pôles de la majorité, de l’opposition et des non-alignés, à raison de quatre (4) représentants par pôle. « Néanmoins, je demeure convaincu qu’il est du plus grand bénéfice pour notre processus électoral que la concertation demeure privilégiée et que les fils du dialogue du comité de veille et de suivi des recommandations issues de la mission d’audit de 2010, se veut un espace de dialogue, mais aussi de propositions, en vue d’une supervision optimale de l’application des conclusion des experts commis par cet audit. C’est pour construire des consensus forts de manière à élargir les bases de notre démocratie », a dit Cheikhou Cissé, Secrétaire général du ministère de l’Intérieur. Pour Ousmane Badiane, représentant le pôle de la majorité, ce comité est extrêmement important parce que’il sera chargé de suivre toutes les autres étapes du processus électoral. De ce fait, il invite tous les partis politiques à participer au dialogue pour ensemble trouver un consensus sur le processus électoral. Président du pôle de l’opposition, Déthié Diouf trouve important le comité. « Le Sénégal est un pays où il faut dialoguer. Nous allons discuter sur des questions clairement définies au préalable et nous pensons qu’ensemble, nous allons apporter ce qu’il faut comme modifications et améliorations dans ce processus électoral pour le rendre meilleur ». Il ajoute que cela va leur permettre d’échanger sur certains points de divergence, dont le parrainage. Le représentant du pôle des non-alignés, Pape Diop, dit n’avoir aucun doute sur la fiabilité du fichier électoral. Ses seuls soucis sont la manipulation dudit fichier et la non-application des recommandations qui ont été faites. Avec ce comité, il pense qu’ils pourront travailler pour faire appliquer les recommandations afin que les prochaines élections puissent se dérouler dans la transparence.

 

(Source l’Observateur)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

SECURISATION DU VOTE A LA PRESIDENTIELLE DE 2019
SECURISATION DU VOTE A LA PRESIDENTIELLE DE 2019
Casamance : Les maires de Simbanding Balante et Djinany quittent le Pds pour l’Apr
Casamance : Les maires de Simbanding Balante et Djinany quittent le Pds pour l’Apr
CONTROLE DES LISTES DE PARRAINAGE : LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL DEVOILE LA LISTE DES VERIFICATEURS
CONTROLE DES LISTES DE PARRAINAGE : LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL DEVOILE LA LISTE DES VERIFICATEURS
RETOUR A DAKAR : KARIM WADE HESITE
RETOUR A DAKAR : KARIM WADE HESITE