ALLA DIENG, SECRETAIRE PERMANENT DE L’UNACOIS/YEESSAL
« Il n’y aura pas de hausse des prix des denrées de première nécessité »

ALLA DIENG, SECRETAIRE PERMANENT DE L’UNACOIS/YEESSAL

« Il n’y aura pas de hausse des prix des denrées de première nécessité »
Copyright © Senemedia.com


La nouvelle fera du baume au cœur des consommateurs. Surtout à moins de 24H du début du mois béni de Ramadan, coïncidant avec une période de forte consommation de denrées de première nécessité. C’est clair : il n’y aura pas de hausse des prix des denrées. L’assurance est du Secrétaire permanent de l’Union nationale des associations de commerçants, opérateurs et investisseurs du Sénégal (Unacois/Yeessal). Alla Dieng : « Il y a certains Sénégalais qui s’affolent en pensant qu’il y aura une hausse des prix de certains produits durant le mois de Ramadan. Nous assurons tous les Sénégalais et pouvons dire, avec 80% des commerçants du Sénégal, dont je porte la parole au nom de l’Unacois/Yeessal, qu’il n’y aura pas de hausse des prix des denrées de première nécessité, durant tout le mois de Ramadan. Pour le sucre, il existe déjà un stock de 80 mille tonnes de la Compagnie sucrière sénégalaise, avec laquelle nous avons signé une convention, il y a deux ans. Ce produit est le plus prisé durant le Ramadan. Le gouvernement a pris ses responsabilités en arrêtant les importants. Ce qui est tout a fait normal et légitime dans la mesure où un Etat doit protéger ses industries et la Compagnie sucrière sénégalaise emploie beaucoup de monde ».

Il y a peu, l’Union nationale des commerçants et industriels du Sénégal (Unacois/Japp)) avait averti d’une hausse probable des prix des denrées alimentaires de première nécessité, à quelques jours du mois de Ramadan. Elle avait, dans la foulée, dénoncé la gestion solitaire du marché du sucre, dont le monopole est détenu par la Compagnie sucrière sénégalaise (Css). Mais apparemment, il y a plus de peur que de mal. Les populations peuvent donc applaudir des deux mains et pousser un ouf de soulagement après l’annonce du Secrétaire permanent de l’Union nationale des associations de commerçants, opérateurs et investisseurs du Sénégal. « On a brandi des chiffres de la Douane. C’est vrai. Mais que les populations se rassurent. Ces taxes ne seront pas appliquées aux produits. Du moins, pendant tout le mois de Ramadan », a expliqué Alla Dieng. Qui néanmoins, prévient : « A l’approche de la fête de Korité, il peut y avoir, comme souvent, des tensions sur certains produits, tels que l’huile, l’oignon et la pompe de terre. Cette situation dépendra de l’approvisionnement, de la loi de l’offre et de la demande. Les consommateurs peuvent dormir tranquille. Actuellement, nous travaillons avec l’Agence de régulation des marchés, le marché sera très bien approvisionné ».

 

(Source L’Observateur)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

NGOR : DEUX TURCS ARRETES AVEC PRES DE 50 MILLIONS DE FRANCS CFA EN FAUX BILLETS
NGOR : DEUX TURCS ARRETES AVEC PRES DE 50 MILLIONS DE FRANCS CFA EN FAUX BILLETS
BIGNONA : MACKY SALL LANCE LA DEUXIEME PHASE DU PUDC
BIGNONA : MACKY SALL LANCE LA DEUXIEME PHASE DU PUDC
VIOLENT INCENDIE AU MARCHE DE KAOLACK
VIOLENT INCENDIE AU MARCHE DE KAOLACK
IMPACT ECONOMIQUE DU MAGAL DE TOUBA : « 250 MILLIARDS DE FCFA GENERES » SELON UN ECONOMISTE
IMPACT ECONOMIQUE DU MAGAL DE TOUBA : « 250 MILLIARDS DE FCFA GENERES » SELON UN ECONOMISTE