Après avoir vécu comme une femme, il change d'avis car "ça coûte trop cher" !
Après avoir vécu comme une femme, il change d'avis car "ça coûte trop cher" !

Après avoir vécu comme une femme, il change d

Après avoir vécu comme une femme, il change d'avis car "ça coûte trop cher" !
Copyright © Senemedia.com


Après avoir dépensé 10 000 dollars en épilation au laser et en comprimés d'œstrogènes afin de devenir une femme, Alexander Veach, un mannequin masculin de 30 ans originaire de Los Angeles, a décidé de vivre à nouveau en tant qu’homme bien qu'il ait passé trois ans de sa vie dans la peau d’une femme prénommée Aria. Surnommé la "poupée bisexuelle", il a mis du temps à s’identifier comme non-binaire. Après avoir vécu en tant qu’homme puis en tant que femme, Alexander affirme qu’il est maintenant plus heureux en revenant à son sexe de naissance parce qu'être transgenre est "stressant" et isole. L'année dernière, le jeune homme jouait le rôle d'un personnage transgenre dans une pièce au théâtre underground d'Hollywood. Au bout d’un moment, cela lui a fait réaliser qu'il ne pouvait plus continuer à vivre comme Aria. Si redevenir un homme le rend heureux, Alexander connaît des difficultés, notamment à cause de ses seins qu’il tente de cacher en faisant de l’exercice car le bio-ingénieur n’est pas franchement intéressé à l’idée de subir une chirurgie. "Je suis stable en vivant comme Alexander maintenant, j'étais Aria pendant trois ans. Aria et Alex ont deux vies très différentes. Je ne suis pas quelqu'un qui vit dans une boîte, je ne laisse pas les normes de genre me dire quoi faire ou m'empêcher d'avoir une place dans la société. Les gens pensent que je suis faux et pas authentique, mais je pensais vraiment que j'étais une femme dans le corps d'un homme. Depuis que je suis revenu à mon sexe, les gens ont commenté mes seins plus gros mais j'ai fait un nombre incroyable de pompes pour cacher mes seins. Je travaille sur mes pectoraux, je ne m'intéresse pas à la chirurgie mais j'essaierai de le faire à la dure et de construire mon corps, ça me dérange un peu, même si je me sens à l'aise avec mon corps mais je ne sais pas si je le ferais sur une plage, j'ai des seins très ronds.", a-t-il avoué. Alexander a admis qu’il espère trouver un partenaire compréhensif afin de construire une véritable histoire d’amour durable. "Quand je trouverai la bonne, elle ne s’en souciera pas. J'ai toujours des traits féminins à cause du laser sur le corps entier mais la testostérone signifie que mes poils reviendront tous. C'est fou ce n'est pas permanent, ce qui montre à quel point le corps humain est robuste. Je suis concentré sur l'inversion mais il m'a fallu trois ans pour devenir une femme, alors attendre tous ces changements en quatre mois c’est s'attendre à beaucoup." Alexander a souhaité devenir une femme en 2014 après avoir expérimenté le jeu de rôle sexuel. Il a d’abord choisi d'aller travailler en tant qu'homme et de vivre en tant que femme, la nuit. Il a ensuite adopté un style de vie androgyne en prenant le nom d’Alex avant de finalement vivre à plein temps comme une femme, Aria. L'année dernière, le bio-ingénieur a commencé à combiner l'hormonothérapie substitutive chez les deux sexes, afin qu'il puisse vivre à la fois en tant qu’homme et femme. Depuis qu'il a choisi de redevenir Alexander, il a pris deux doses de testostérone l'an dernier mais il a été averti par son endocrinologue, qu’il ne pourrait plus le faire. "Il y a eu un moment dans ma vie où j'exerçais ma féminité mais maintenant je suis revenu de là, je sais que j'ai un chromosome Y qui ne partira pas. Mon endocrinologue ne me laisse pas prendre de testostérone, mes niveaux sont très élevés et donc dangereux. C'est comme si je traversais une autre puberté et que je pouvais voir une belle personne commencer à émerger.", a-t-il expliqué. Le jeune homme voit la transformation de son corps comme de 'l'art' et se dit très fier de sa décision malgré les critiques de certaines personnes. Le choix d’Alexander a été motivé par le fait qu’être une femme était pour lui beaucoup plus stressant mais aussi beaucoup plus cher que d’être un homme. "Il y a beaucoup de dépenses plus élevées que les femmes doivent endurer, je quitte juste la féminité, c'est cher, compétitif et je n'ai plus de temps pour cela. Les gens peuvent être cruels, tout le monde doit être assez courageux pour embrasser toute la gamme des possibilités de la vie. Si nous pouvons nous soutenir les uns les autres, qui sait ce qui pourrait être possible. Être transgenre apporte beaucoup de stress, la façon dont j'ai géré le stress émotionnel était à travers la musique. C'est une vie solitaire et isolée, mais la musique m'a aidée à transmettre certaines de mes frustrations, écrire des paroles m'a aidé à être clair avec ce que je voulais de la vie.", a-t-il conclu.







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Miss France 2019 : qui est Anaëlle Chrétien, Miss Normandie 2018 ?
Miss France 2019 : qui est Anaëlle Chrétien, Miss Normandie 2018 ?
Info Voici – Laeticia Hallyday : son geste fort pour se réconcilier avec David
Info Voici – Laeticia Hallyday : son geste fort pour se réconcilier avec David
Emma Bunton : Baby Spice se lance dans un nouveau défi improbable et gourmand
Emma Bunton : Baby Spice se lance dans un nouveau défi improbable et gourmand
Du jamais vu – Melania Trump en strip-teaseuse: La vidéo affole la toile
Du jamais vu – Melania Trump en strip-teaseuse: La vidéo affole la toile