PARTIS DE MBOUR DEPUIS DEUX SEMAINES
9 pêcheurs portés disparus

PARTIS DE MBOUR DEPUIS DEUX SEMAINES

9 pêcheurs portés disparus
Copyright © Senemedia.com


Il y a certes lieu d’être prudent, mais tout porte à croire que le Sénégal a enregistré une disparition de 9 pêcheurs. Des membres d’une même famillie, partis en mer depuis le 26 avril dernier, n’ont plus fait signe de vie. Selon Adjara Diop, membre de la famille, l’équipage est composé d’hommes âgés de 18 à 40 ans. Il s’agit du capitaine Mamadou Diop, de Pape Malick Ndiaye, Khadim Ndiaye, Amadou Diédhiou ainsi que son frère germain Pape Clédor Diédhiou âgé de 18 ans. S’y ajoutent Pape Samba Faye, son cousin Ousmane Sow, Abdou Faye, Moussa Lobo âgé lui aussi de 18 ans et de nationalité gambienne.

Ensemble, ils de devaient faire que six jours en mer. Ils s’étaient rendus au sud de la Casamance et de la Guinée pour pêcher. Deux semaines plus tard, leurs parents sont restés sans nouvelle. Les autorités ont déjà été saisies, selon la famille, pour que les recherches soient lancées.

Les pêcheurs sénégalais sont frappés par une série de drames depuis quelques années. Régulièrement, des disparitions en mer sont annoncées, plongeant des familles entières dans le deuil et l’espoir de retrouver leurs fils sains et saufs.

Le 27 février 2017, deux pêcheurs de Guet Ndar ont perdu la vie et deux autres portés disparus. Une semaine avant, le bilan avait été plus lourd. Le village traditionnel avait perdu dix de ses fils en provenance de la Mauritanie. Cinq individus ont été reconnus morts et cinq autres restés introuvables. Toujours en 2017, le pays a enregistré 92 accidents en mer pour un bilan de 181 victimes (morts ou disparus). Les 83 sont de Saint-Louis, les 33 autres de Mbour, selon le capitaine de vaisseai Mamadou Ndiaye, le chef de la Direction de la protection et de la surveillance de la pêche au Sénégal. C’était le 23 janvier dernier, lors d’une campagne de sensibilisation et de formation sur la sécurité maritime à Mbour.

Il reste à savoir si ces nouveaux cas de disparition en mer ont un lien avec les Sénégalais dont l’embarcation a chaviré sur les côtes algériennes, presque à la même date. Cette famille de pêcheurs est originaire du barrage de Diama à Saint-Louis. Elle s’est installée à Mbour depuis plus de 20 ans.

 

(Source EnQuête)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

COUR SUPRÊME : VIVIANE WADE DEBOUTEE
COUR SUPRÊME : VIVIANE WADE DEBOUTEE
ALLA DIENG (SECRETAIRE PERMANENT DE L’UNACOIS YESSAL)
ALLA DIENG (SECRETAIRE PERMANENT DE L’UNACOIS YESSAL)
REMISE RAPPORTS 2016 ET 2017 DU CNRA
REMISE RAPPORTS 2016 ET 2017 DU CNRA
IMMIGRATION CLANDESTINE
IMMIGRATION CLANDESTINE