BONNE NOUVELLE POUR LES TRAVAILLEURS
Hausse historique du SMIG et du SMAG

BONNE NOUVELLE POUR LES TRAVAILLEURS

Hausse historique du SMIG et du SMAG
Copyright © Senemedia.com


Réunis, ce lundi 30 avril au ministère du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les Institutions, les Secrétaires généraux de la CNTS, de l’UNSAS, de la CSA et de la CNTS/FC ont signé avec les présidents du Conseil national du patronat (CNP) et de la Confédération nationale des employeurs du Sénégal (CNES), le protocole d’accord favorable à la revalorisation du SMIG horaire : 302,890 francs CFA à compter du 1er juin 2018 au lieu de 209,10 FCFA, montant jusque-là en vigueur ; 317,313 francs CFA à compter du 1er janvier 2019 ; 333,808 francs CFA à compter du 1er décembre 2019. Le SMAG passera à 213,92 francs CFA à compter du 1er juin 2018 alors qu’il était à 182,95 francs CFA jusque-là. La dernière augmentation du SMIG horaire et du SMAG remonte à 1996, soit plus de vingt ans.

Les partenaires sociaux, dans le cadre du protocole d’accord signé en 2015 et portant sur les cahiers de doléances de 2013, avaient retenu le principe de revalorisation des salaires minima. La commission mixte mis en place, à cet effet, avait entamé ses travaux en février 2016.

Ainsi, le SMIG mensuel qui était depuis 1996 fixé à 36 243 francs CFA passe à compter du 1er juin 2018, à 52 500 francs CFA, à compter du 1er janvier 2019, à 55 000 francs CFA et enfin à compter du 1er décembre 2019, à 58 900 FCFA.

Cette revalorisation, outre son caractère protecteur, va entrainer une augmentation de certaines primes dont le mode de calcul est basé sur la valeur du SMIG.

 

(Source Libération)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

RAPPORT D'AMNESTY SUR LE SENEGAL
RAPPORT D
POIGNARDE PAR SA MERE ET NON ASSISTE PAR LES RIVERAINS
POIGNARDE PAR SA MERE ET NON ASSISTE PAR LES RIVERAINS
ALIOU SALL, MAIRE DE LA VILLE DE GUEDIAWAYE
ALIOU SALL, MAIRE DE LA VILLE DE GUEDIAWAYE
DRAME A PIKINE
DRAME A PIKINE