Arachide : la Sonacos doit 17 milliards aux opérateurs
La Sonacos doit 17 milliards FCFA aux opérateurs

Arachide : la Sonacos doit 17 milliards aux opérateurs

La Sonacos doit 17 milliards FCFA aux opérateurs
Copyright © Senemedia.com


Avec la campagne de collecte de graines d’arachide 2017-2018 qui prend fin aujourd’hui, 30 avril, des opérateurs ne sont pas encore rentrés dans leurs fonds. La Société nationale des oléagineux du Sénégal (Sonacos) leur doit 17 milliards de FCFA. « Il y a des problèmes liés à la commercialisation, notamment sur les retards de paiement, les factures déposées dans des industries et particulièrement à la Sonacos, avec un impayé de 17 milliards de FCFA », indique Mamadou Guèye, coordonnateur national de la Fédération nationale des organismes privés stockeurs et transporteurs (Fnost). C’était à l’occasion du renouvellement des instances de bases de la région de Diourbel du Fnost, dans les locaux du Conseiul départemental où il était venu superviser les élections à l’issue de desquelles, El Hadji Fall a été reconduit dans ses fonctions par consensus. « Il y a une tension financière qui fait que la Sonacos n’a pas pu, dans les délais fixés, avoir un financement pour payer », relève Mamadou Guèye. Pour lui, la situation va se décanter très bientôt, selon les informations reçues. « On pense que ces sommes vont être réglées bientôt, parce qu’elle (Sonacos) attend un financement de 50 milliards de FCFA pour payer tout ça », rassure M. Guèye. Mais dans une quinzaine de jours (15 mai), la campagne de commercialisation des semences doit être ouverte sur l’ensemble du territoire national où, au même moment dans la zone sud, les premières pluies sont attendues. « Pour la zone sud, il faudrait mettre le capital semencier sur place, mais le préalable, c’est de payer les dettes qu’on doit aux paysans avant de venir leur vendre des graines », exhorte Mamadou Guèye.

Le président de la Fédération nationale des organismes privés stockeurs et transporteur (Fnost)/Diourbel, El Hadji Fall, s’inscrit aussi dans ce même registre : « Nous espérons que ces problèmes seront résolus, parce qu’il ne doit pas avoir une interférence avec la campagne de commercialisation des semences. Chacun sait que les premières pluies arrivent à partir du 15 mai au sud du pays. Et il faut tenir compte de cela ».

 

(Source L’Observateur)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

RAPPORT D'AMNESTY SUR LE SENEGAL
RAPPORT D
POIGNARDE PAR SA MERE ET NON ASSISTE PAR LES RIVERAINS
POIGNARDE PAR SA MERE ET NON ASSISTE PAR LES RIVERAINS
ALIOU SALL, MAIRE DE LA VILLE DE GUEDIAWAYE
ALIOU SALL, MAIRE DE LA VILLE DE GUEDIAWAYE
DRAME A PIKINE
DRAME A PIKINE