SECURITE ROUTIERE : LANCEMENT DU PROJET CAPP KARRANGË
« Ce projet va positionner le Sénégal dans les plus haut niveaux de modernité... »

SECURITE ROUTIERE : LANCEMENT DU PROJET CAPP KARRANGË

« Ce projet va positionner le Sénégal dans les plus haut niveaux de modernité... »
Copyright © Senemedia.com


Le Premier ministre du Sénégal, Mahammed Boun Abdallah Dionne a présidé, hier, la présentation des nouveaux titres routiers initiés par le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement. Ainsi, le chef du Gouvernement a annoncé qu’avec le nouveau permis de conduire, la nouvelle carte grise des véhicules automobiles et tous les autres nouveaux titres de transports routiers, « le Sénégal va se positionner dans les plus hauts niveaux de modernité, de fiabilité et de conformité avec les standards internationaux les plus exigeants en la matière ». En effet, M. Dionne signale que c’est un volet essentiel du Plan Sénégal Emergent que le Gouvernement est en train de mettre en œuvre. Il s’agit, explique-t-il, de la mise à la disposition des Sénégalais des infrastructures et moyens de transports routiers modernes, efficients et financièrement accessibles. Mieux, indique-t-il, l’impact de la mobilité intra-urbaine et interurbaine est incommensurable pour le développement économique et social. Ainsi, il rappelle que la force est de constater qu’un véritable fléau sévit dans les transports routiers et constitue un facteur de contreperformance dans ce secteur : ce sont les accidents de la route. D’ailleurs, à en croire le Premier ministre, le Gouvernement a décidé de hisser, au rang de priorité, la lutte contre l’insécurité routière. Ce, en apportant avec diligence les réponses les plus adéquates afin de réduire drastiquement les accidents de la route. Qui, poursuit-il, aujourd’hui, occasionnent en moyenne 630 morts par an. En sus des handicaps occasionnés ainsi que des coûts financier, sanitaire et social qui en sont les corollaires. En outre, le Premier ministre a signalé que, lors du conseil interministériel du 09 février consacré à la lutte contre l’insécurité routière, il avait donné des recommandations précises pour juguler le fléau. Parmi ces recommandations figurait, en bonne place, la modernisation de la gouvernance du secteur des transports routiers. Ce, avec l’introduction de nouveaux titres de transports numérisés leur conférant plus de sécurité et permettant la généralisation de statistique plus sûres. A l’évidence, le chef du Gouvernement révèle que lesdites statistiques constitueront l’outil de base indispensable et fiable pour la définition et l’évaluation d’une politique performante de sécurité routière.

 

(Source Libération)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

La Cour suprême apporte des précisions sur la supposée annulation de l'arrêté Ousmane Ngom
La Cour suprême apporte des précisions sur la supposée annulation de l
Le Synpics ne veut pas que le fonds d'appui soit une autre Aide à la presse
Le Synpics ne veut pas que le fonds d
Des journalistes de la 2STV agressés pendant leur travail devant le Campus de l’Ucad
Des journalistes de la 2STV agressés pendant leur travail devant le Campus de l’Ucad
Choix de personnalités pour diriger le Dialogue: Les différentes parties n'ont toujours pas trouvé de consensus
Choix de personnalités pour diriger le Dialogue: Les différentes parties n