SERIGNE MBAYE SY MANSOUR SUR LE PARRAINAGE
« Je suis prêt à agir pour l’apaisement du climat social »

SERIGNE MBAYE SY MANSOUR SUR LE PARRAINAGE

« Je suis prêt à agir pour l’apaisement du climat social »
Copyright © Senemedia.com


Après avoir rencontré le Khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké, Alioune Tine et des acteurs de la société civile ont été reçu hier, par le Khalife général des Tidianes, Serigne Mbaye Sy Mansour. Ces acteurs qui ont joué les rôles de premier plan dans les événements du 23 juin 2011 veulent éteindre le feu qui risque d’embrasser le Sénégal, avec le projet de loi sur le parrainage.

Alioune Tine, Pr Malick Ndiaye, Doudou Sarr (M23), Babacar Bâ (Forum du justiciable), Mignane Diouf (Forum social sénégalais), Abdoulaye Malick Bousso (Forum civil), Bassirou Sarr (Aj) veulent créer toutes les conditions pour que le dialogue puisse s’instaurer entre le pouvoir et l’opposition. Alioune Tine et ses camarades espèrent que le miracle arrive ce 19 avril. Ils ont révélé à Serigne Mbaye Sy Mansour l’impérieuse nécessité de demander au président de la République, non pas de retirer son projet, mais de suspendre le processus législatif, pour leur permettre de créer les conditions d’un dialogue entre le pouvoir et l’opposition. Serigne Mbaye Sy Mansour qui s’est réjoui de la démarche de la société civile, a promis de prendre toutes les initiatives susceptibles de créer les conditions d’un dialogue entre le pouvoir et l’opposition. Il se dit prêt à agir pour l’apaisement du climat social. Il a promis de parler aux autorités étatiques, en premier le Président Macky Sall.

 

(Source L’Observateur)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

AFFAIRE DES COMPTES OFFSHORE LOGES A LA HSBC PAR DES CLIENTS BASES AU SENEGAL
AFFAIRE DES COMPTES OFFSHORE LOGES A LA HSBC PAR DES CLIENTS BASES AU SENEGAL
LA BIS REVIENT AUX TROUSSES DU GROUPE DE PRESSE
LA BIS REVIENT AUX TROUSSES DU GROUPE DE PRESSE
AFFAIRE FALLOU SENE
AFFAIRE FALLOU SENE
ARMEE : FAUTE CONTRE LA DISCIPLINE
ARMEE : FAUTE CONTRE LA DISCIPLINE