Affaire du Falcon 50 loué par Karim Wade
Le Trésor public a payé plusieurs milliards de FCFA entre 2005 et 2010

Affaire du Falcon 50 loué par Karim Wade

Le Trésor public a payé plusieurs milliards de FCFA entre 2005 et 2010
Copyright © Senemedia.com


Les proches de Karim Wade ont, comme il fallait s’y attendre, tenté de faire croire que l’information livrée hier par « Le Quotidien » était une « opération » faisant suite à une « lettre » dans laquelle il se déclare candidat du peuple. En effet, « Le Quotidien » révélait que le groupe Hermes qui a racheté Darta Transport avait découvert de graves abus dans l’utilisation du Falcon 50 qui aurait été utilisé à d’autres fins.

Nos confrères ajoutaient que, suite à cette plainte, une information judiciaire a été ouverte par la juge judiciaire Claire Thépaut, celle-là même qui avait mis en examen Seydou Kane pour corruption et qui pilote le dossier des assistants parlementaires qui cause bien des soucis au Front national (FN).

Libération est en mesure de confirmer les écrits du « Quotidien » et de révéler que l’information judiciaire, ouverte depuis plus de trois ans maintenant pour être plus précis, a connu des prolongations judiciaires jusqu’à… Dakar. Selon nos informations, la juge Claire Thépaut a demandé au Sénégal l’exécution d’une commission rogatoire internationale dont le but est d’entendre un certain nombre de personnes au Sénégal. Ces personnes sont pour la plupart intervenues dans la signature et l’exécution du contrat de leasing qui liait Darta à l’Etat du Sénégal.

Les conditions dans lesquelles ce contrat a été signés, les montants décaissés…intéressent aussi la magistrate du Pôle financier.

Il faut dire que dès les débuts de l’affaire Karim Wade, les enquêteurs de la Section de Recherches de Colobane s’étaient intéressés à ce Falcon 50 immatriculé en France sous le numéro FGUAJ d’autant qu’une rumeur tenace faisait état de l’existence d’un avion dont l’exilé de Doha serait le propriétaire. Dans un premier temps, le fils de Abdoulaye Wade affirmait aux gendarmes que l’avion en question lui était prêté par un ami. Par la suite, il changeait de version en disant que l’appareil était loué par la Présidence mais que toutes les factures ont été réglées par le président Abdoulaye Wade à travers ses fonds politiques. Des déclarations qui se sont révélées fausses puisque la vérité est que c’est le Trésor public qui aura payé toutes les factures pour un montant global de…12,5 milliards de FCFA entre 2005 et 2010.

Ces informations figurent d’ailleurs dans une note transmise au ministère de la Justice américaine, sous couvert de l’ambassadeur des Etats-Unis à Dakar dès juin 2012 dans le cadre d’un échange judiciaire.

La même note concernait une correspondance numéro 00000628 en date du 10/02/2012 adressé à un certain Alan Dowokpor, demeurant à London, par Karim Wade qui réclamait, au nom de l’Etat du Sénégal, une pénalité de trois millions de dollars, pou inexécution des engagement résultant d’un contrat d’exploration de pétrole sur le plateau continental sénégalais au large de Saint-Louis.

Il y précisait que ledit paiement devait être fait dans le compte de la Petrosen ouvert à la Société générale de Paris : Iban :FR763003030100007801414442, code swift SOGEFRPP. Une opération irrégulière puisque tout paiement à titre de pénalités doit être effectué dans les comptes du Trésor, Petrosen n’étant qu’un démembrement de l’Etat chargé de la prospection pétrolière.

Pour le moment, cette affaire n’a pas connu de développement.

 

(Source Libération)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

THIES : RECONCILIATION DE FAÇADE ENTRE TALLA ET IDY
THIES : RECONCILIATION DE FAÇADE ENTRE TALLA ET IDY
SAISON II DES PANAMA PAPERS
SAISON II DES PANAMA PAPERS
AFFAIRE PRODAC
AFFAIRE PRODAC
MODIFICATION DU CODE ELECTORAL
MODIFICATION DU CODE ELECTORAL