Appui aux entrepreneurs : Macky Sall place Yaye Fatou Diagne à la tête du Promise
Le Promise a pour ambition d’améliorer le revenu des bénéficiaires

Appui aux entrepreneurs : Macky Sall place Yaye Fatou Diagne à la tête du Promise

Le Promise a pour ambition d’améliorer le revenu des bénéficiaires
Copyright © Senemedia.com


Chargé de développer le recours aux opportunités offertes par la finance islamique sur toute l'étendue du territoire national, le Programme de Promotion de la Micro finance Islamique au Sénégal (Promise) financé par la Banque islamique de développement (BID) et l'Etat du Sénégal à hauteur de 47 milliards de francs Cfa en cinq ans, sera piloté par Mme Mboup, Yaye Fatou Diagne.

La mairesse de la commune de Ngathie Naoudé bénéficie ainsi de la confiance renouvelée du Président Macky Sall qui vient de la nommer coordonnatrice nationale du Promise. Cette dernière, intervenant vendredi dernier, dans le cadre de la 25ème réunion du comité national de coordination (CNC) des activités de la microfinance, a laissé entendre que le Promise va démarrer dans les prochains jours ses activités.

Des activités génératrices de revenus qui devraient impacter pas moins d'un million de personnes, notamment à travers l'encadrement et le financement de 5000 petites et moyennes entreprises dans les zones rurales. « Financé à hauteur de 47 milliards par la Banque Islamique de Développement et l’Etat du Sénégal, le Promise a pour ambition d’améliorer le revenu des bénéficiaires, à travers le renforcement de l’accès durable de la majorité de la population à des services financiers islamiques adaptés sur l’ensemble du territoire national.

Le Promise profite d’une volonté politique affirmée et d’un contexte mondial et national favorable à la microfinance islamique. Il va contribuer au développement d’un cadre juridique adapté à la microfinance islamique au Sénégal. Il ambitionne aussi d’optimiser la qualité de l’offre de services financiers islamiques et de développer les canaux de distribution de façon pérenne» indique Yaye Fatou Diagne.

Elle assure que cet important programme de cinq (5) ans va cibler principalement les femmes, les jeunes, les micro-petites et moyennes entreprises (MPME) dans les zones rurales. Cependant, pour éviter les erreurs du passé, le programme fera intervenir des structures intermédiaires comme les SFD, le FIMF, l’APSFD, mais également des structures d’appui telles que la DMF, la DRS/SFD ou encore la BCEAO. Le Promise compte appuyer directement les Services financiers décentralisés à travers des conventions de financement tandis que les autres seront encadrés par l’APSFD et le FIMF.

Il va dérouler un important programme de renforcement des capacités du personnel et des dirigeants des SFD, ainsi que des bénéficiaires finaux. Un appui institutionnel sera donné aux SFD à travers le développement et la mise à disposition de Système d’Information et de Gestion (SIG). De même que le développement, la modélisation et la certification des produits de finances islamiques adaptés.

 

Senemedia







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

KAFFRINE : BRAQUAGE EN PLEIN JOUR
KAFFRINE : BRAQUAGE EN PLEIN JOUR
PAIX DEFINITIVE EN CASAMANCE : MACKY APPELLE A FAIRE PREUVE DE PATIENCE
PAIX DEFINITIVE EN CASAMANCE : MACKY APPELLE A FAIRE PREUVE DE PATIENCE
TRAFIC DE FAUX MEDICAMENTS A TOUBA ET A KEUR SERIGNE BI : LES PHARMACIENS CHARGENT L’ETAT
TRAFIC DE FAUX MEDICAMENTS A TOUBA ET A KEUR SERIGNE BI : LES PHARMACIENS CHARGENT L’ETAT
LIBERTE 6 : UN RESEAU DE TRAFIC DE COCAÏNE DEMANTELE
LIBERTE 6 : UN RESEAU DE TRAFIC DE COCAÏNE DEMANTELE