Présidentielle 2019 : Karim Wade se déclare « candidat du peuple »
« Après le 14 mars, Karim Wade poser un acte très fort »

Présidentielle 2019 : Karim Wade se déclare « candidat du peuple »

« Après le 14 mars, Karim Wade poser un acte très fort »
Copyright © Senemedia.com


A Doha où il se trouve, Karim Wade, fils de l’ancien Président Abdoulaye Wade, ne rate rien de la vie des Sénégalais. Il a fait sa revue de presse, consulte les agendas, fouille les programmes, écoute les radios et scrute les télés à la loupe, parfois. Lors du drame plongeant Saint-Louis dans le deuil après la mort de Fallou Sall, l’ex ministre du Ciel et de la Terre avait câblé la mère du défunt et envoyé une forte délégation. Ce qui avait ému la famille. « L’exilé » de Doha ne s’en limite pas là, puisqu’il lui arrive de discuter avec des personnalités de la société civile, des journalistes, pour leur dire, en off, ce qu’il pense du pays. Mais ces temps-ci, le fils de Me Wade est passé à une vitesse supérieure. Il a d’abord glissé une de ses images sur le site sénégalais et tenté de faire accepter son nouveau look. Où il a complètement changé physiquement sentant. Et puis, au très couru colloque international Islam et Paix, où le gotha des chefs religieux a rehaussé de sa présence la cérémonie pour consacrer le soufisme sous nous cieux, au King Fahd Palace samedi. Il n’y avait que pour Karim Wade hier. Ou presque. Sa délégation a été citée par les organisateurs qui ne voulaient pas donner l’impression de frustrer l’imposante délégation du fils de Me Wade.

Il fallait voir le visage déluré de l’ambassadeur Pape Saër Gueye, Membre de la délégation représentant l’ancien ministre Karim Wade au colloque international sur la Paix, tenu samedi dernier à Dakar. L’ambassadeur, responsable libéral à Kébémer et très proche collaborateur du candidat du Parti démocratique sénégalais (Pds) à la prochaine Présidentielle, a voulu mettre un terme sur le débat relatif au retour au bercail de son mentor, « en exil » à Doha (Qatar). Joint au téléphone hier soir, M. Guèye, sans entrer dans les détails, a fait une révélation de taille : « Karim Wade vient de prouver qu’il est plus que jamais décidé à demeurer le candidat du Pds à la Présidentielle à venir. Dans sa réflexion scientifique envoyée comme contribution au colloque, où il était invité officiellement, il a décliné ses ambitions inspirées de son programme de bâtir un Sénégal de paix. Il a travaillé sa contribution durant le mois de février. (…). Pour le moment, je ne peux dire la date exacte de son retour, mais je peux assurer qu’après le 14 mars prochain, il posera un acte plus fort que celui-ci. Il franchira un autre pas très significatif. Karim Wade a le courage de revenir chez lui. Nous sommes aujourd’hui déterminés à mener ce combat et il sera à la tête des troupes. Il n’y aucune loi qui permet à un président de la République d’exiler son challenger… » De Doha, Karim Wade agite les ficelles et joue de malice pour mettre les Chefs religieux dans sa poche. « Chers frères et sœurs, dignes fils de nos guides et de nos familles religieux, cette assemblée me réconforte d’autant plus que lorsque j’ai traversé la lourde épreuve de plus de trois ans de privation de liberté injustement, chacune de vos famille respectives, (Touba, Tivaouane, Ndiassane, Niassène, Thiénaba, descendants du vénéré Omar Foutiyou Tall, Médina Gounass, le Cardinal de l’Eglise, jusqu’aux fins fonds du Boundou, pour ne citer que celles-là) toutes ces grandes figures m’ont témoigné de leurs prières, leur affection, leur solidarité et leur manque de sympathie. C’est cela qui a amoindri la douleur de cette épreuve et même a inspiré le fondement du programme que je vais proposer au peuple sénégalais, aux prochaines échéances électorales de 2019. C’est avec vous et l’ensemble de tous les segments de notre société que veux bâtir un Sénégal de prospérité, de paix et de concorde nationale », promeut-il…

 

(Source L’Observateur)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

CONCERTATION SUR LE PETROLE ET LE GAZ
CONCERTATION SUR LE PETROLE ET LE GAZ
Macky Sall refuse la démission de Mame Mbaye Niang
Macky Sall refuse la démission de Mame Mbaye Niang
CANDIDAT A LA PRESIDENTIELLE DE 2019
CANDIDAT A LA PRESIDENTIELLE DE 2019
ELECTION PRESIDENTIELLE DE 2019
ELECTION PRESIDENTIELLE DE 2019