Echanges commerciaux : La barre fixée à 400 millions de dollars
Quatre accords et une lettre d’intention ont été signés

Echanges commerciaux : La barre fixée à 400 millions de dollars

Quatre accords et une lettre d’intention ont été signés
Copyright © Senemedia.com


Le chef de l’Etat Turc, Recep Tayyip Erdogan est à Dakar depuis mercredi pour une visite de 72 heures. Il est venu avec une forte délégation dont sa femme, six ministres et plus de 150 femmes et hommes d’affaires.

Cette visite contribue au renforcement de al coopération bilatérale, que les deux chefs d’Etat ont élargie hier avec la signature de quatre accords et de lettre d’intention dans des différents domaines (ferroviaire, tourisme, hydrocarbure, mine et énergie). Ils ont fait face à la presse hier au palais de la République, pour expliquer les tenants et les aboutissements de ces accords. « Il y a deux ans, le président m’avait suggéré de porter le niveau des échanges commerciaux à près de 250 millions de dollars américains. Et nous y sommes déjà en 2017. Là, une nouvelle barre a été fixée conjointement à près de 400 millions de dollars et nous allons travailler ensemble pour atteindre et même dépassé cet objectif », a déclaré Macky Sall.

Son homologue de la Turquie de renchérir : « Ce chiffre va se développer. Nos bonnes relations politiques bilatérales ont également leur impact sur les relations commerciales bilatérales. Il est également important d’avoir un équilibre dans les échanges commerciaux tout comme il est important de les augmenter sinon, nos efforts se seront pas durables. Il est donc important de promouvoir et de faire connaître le potentiel de la Turquie au Sénégal et vice versa. »

 

« Nous volons que les entreprises turques aient une grande place dans les projets qui sont réalisés au Sénégal »

 

Le président du Sénégal e magnifier le soutien que le pays de Erdogan a apporté au Sénégal pour la réalisation des infrastructures dans les nouvelles villes de Diamniadio. « Grâce à une ligne de financement de 300 millions de dollars, nous avons construit la salle de conférence internationale, le complexe sportif « Dakar Arena », le marché d’intérêt public national, le gare des gros porteurs, le parc d’exposition et l’hôtel qui est da s le centre international », a-t-il énuméré non sans réitérer que c’est grâce à ces lignes de crédits d’Eximbank Turquie et à l’implication des entreprises turques que toutes ces réalisations ont été concrétisées.

Reprenant la parole, le président Turc rassure : « Nous allons continuer avec détermination la coopération que nous avons avec le Sénégal. Le Sénégal est pour nous un ami précieux mais aussi un partenaire stratégique. Nous connaissons son rôle de pionner dans le continent et nous l’apprécions. Ce rôle sera renforcé dans l’avenir ».

A en croire Recep Tayyip Erdogan, le Plan Sénégal Emergent (PSE), conçu par Macky Sall, identifie les objectifs pour 2015 et constitue aussi un plan exemplaire pour les deux pays. « Nous constatons le soutien que le Sénégal fournit aux entreprises turques et je sais qu’elles vont également fournir les services qui sont dignes de ce soutien. Nous voulons que les entreprises turques aient une grande place dans les projets qui sont réalisés au Sénégal », soutient-il, considérant en outre que la coopération dans le domaine ferroviaire sera importante pour la modernisation du pays de la Téranga.

« Je suis convaincu que tous ces accords vont contribuer au renforcement de notre coopération. Nous voulons développer une collaboration avec les Etats africains sur la base d’un partenariat égalitaire basé sur le respect mutuel », explique-t-il.

Le président turc dit tout le plaisir qu’il éprouve en visant le Sénégal une nouvelle fois : « Un pays exemplaire sur le continent africain avec sa stabilité politique et économique et avec sa démocratie. Et qui contribue à la paix dans la région de manière importante. »

 

(Source Libération)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

MITSUHIRO FURUSAWA, DIRECTEUR GENERAL ADJOINT DU FMI, SUR LA SITUATION DU SENEGAL
MITSUHIRO FURUSAWA, DIRECTEUR GENERAL ADJOINT DU FMI, SUR LA SITUATION DU SENEGAL
Le PUDC séduit les banques et l’Elysée
Le PUDC séduit les banques et l’Elysée
Porokhane : Mise en service d’un forage multi-village
Porokhane : Mise en service d’un forage multi-village
Polémique sur la dette du Sénégal
Polémique sur la dette du Sénégal