Installation du Conseil supérieur de la Fonction publique locale
« Ce conseil est un organe de dialogue, de régulation et de veille »

Installation du Conseil supérieur de la Fonction publique locale

« Ce conseil est un organe de dialogue, de régulation et de veille »
Copyright © Senemedia.com


Le chef de l’Etat a pris l’engagement d’offrir aux travailleurs des collectivités locales un statut attrauant et sécurisant, répondant aux principes d’unité, de parité, de mobilité et de libre administration. En d’autres termes, le président de la République veut rendre effective la Fonction publique locale, à travers la signature des 14 décrets d’application de la loi relative au statut général des fonctionnaires des collectivités locales. Le Sénégal s’est doté d’un Conseil supérieur de la Fonction publique locale qui devrait renforcer la démocratie territoriale en valorisant les travailleurs des collectivités locales et en les sortant de la précarité. Les membres de cet organe chargé de réorganiser les collectivités locales, ont été installés hier, par Macky Sall. « La création du Conseil supérieur de la Fonction publique locale s’inscrit dans le renforcement de la démocratie territoriale. C’est une exigence de citoyenneté. Ce conseil est un organe de dialogue, de régulation et de veille. Le Consei supérieur a pour mission principale de donner des avis, des recommandations sur toutes les questions à caractère général intéressant les fonctionnaires des collectivités locales et la Fonction publique locale », a déclaré le chef de l’Etat. Macky Sall a aussi engagé l’Etat à transférer le maximum de compétences et de moyens aux collectivités territoriales. « Cette réforme exige des acteurs socialement protégés et professionnellement respectés. On n’a pas un organigramme à géométrie variable d’une collectivité à une autre. Des fonctions qui sont créées comme ça, selon l’inspiration du moment. Le conseil aide à définir tout cela. Je suis tout à fait engagé pour que l’Etat transfère le maximum de compétences et de moyens. Mais nous sommes obligés d’être exigeants sur le niveau d’exécution des engagments du gouvernement, mon ambition d’offire aux agents des collectivités territoriales un statut attrayant et sécurisant répondant aux principes d’unité, de parité, de mobilité et de libre administration des collectivités territoriales. L’absence d’un statut des agents des collectivités territoriales est une limite réelle dans notre organisation territoriale. En effet, l’expérience du régime d’emploi local qui rgit le personnel depuis notre indépendance, n’est plus en conformité avec l’importance accrue et la complexité des missions dévolues à nos collectivités locales », a-t-il ajouté. Le Conseil supérieur de la Fonction publique est composé de 40 membres, dont 20 titulaires et 20 suppléants officiellement installés dans leur fonction, tous issus de la Présidence de la République, de la Primature, de la Cour suprême, des ministère de l’Economie et de l’Intérieur, des syndicats, des travailleurs, des associations d’élus locaux, de la Direction des collectivités locales et de la Direction générale du travail. Ces membres vont donner des avis éclairés sur les projets de textes et règlements ayant trait au statut du travail local et participer ainsi à apaiser le climat social parfois délétère entre l’Etat, les travailleurs et les dirigeants des collectivités locales.

 

(Source l’Observateur)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

SUCCESSION DU MAIRE DE DAKAR : CONVOCATION DU CONSEIL MUNICIPAL
SUCCESSION DU MAIRE DE DAKAR : CONVOCATION DU CONSEIL MUNICIPAL
DECLARATION DE ME WADE
DECLARATION DE ME WADE
Youssou Ndour perd Dj Boub’s
Youssou Ndour perd Dj Boub’s
ECONOMIE : LA BOAD DECAISSE 30 MILLIARDS POUR LE SENEGAL
ECONOMIE : LA BOAD DECAISSE 30 MILLIARDS POUR LE SENEGAL