Organisation de la présidentielle : Marche de l’opposition le 19 mars prochain
L’opposition envisage de tenir un rassablement devant le ministère de l’Intérieur

Organisation de la présidentielle : Marche de l’opposition le 19 mars prochain

L’opposition envisage de tenir un rassablement devant le ministère de l’Intérieur
Copyright © Senemedia.com


Après sa marche du 9 février dernier, l’opposition réunie au sein de l’Initiative pour des élections démocratiques (IED) veut retourner dans la rue le 19 mars prochain. Cette fois-ci, c’est pour un rassemblement qu’elle envisage de tenir devant le ministère de l’Intérieur, plus précisément sur la place Washington, à 11 h du matin. Le message qu’elle entend faire passer, c’est que le ministre Aly Ngouille Ndiaye n’organise pas les élections et qu’une Autorité indépendante s’en occupe. En fait, ces opposants digèrent mal les propos du ministre qui a assumé son appartenance au parti présidentiel et sa détermination à œuvrer pour la réélection du Président Sall. Pour l’IED, avec cette sortie, Aly Ngouille Ndiaye a clos le débat sur qui doit organiser les prochaines élections. « Nous nous félicitons de son propos franc en direct qui a eu le mérite de porter le contentieux sur l’organisation des élections à un niveau qui met désormais en première ligne le Président Macky Sall lui-même », soutiennent les opposants. Par conséquent, ils font savoir que le Président Sall est à présent attendu sur la réponse à apporter en terme de satisfaction de la demande juste et légitime de l’opposition d’une Autorité indépendante chargée d’organiser les élections.

Dans la même viene, l’IED rappelle à l’acuel Chef de l’Etat que lorsqu’il était dans l’opposition, il affirmait sa détermination à mener le combat jusqu’au bout pour une autorité indépendante chargée d’organiser les élections. « Aujourd’hui qu’il est aux affaires, il reste sourd à cette revendication qui, au fond, n’est qu’un rappel », se désolent-ils. Toutefois, ils mettent en garde le régime. « Nous affirmons avec force, pour notre part, que quelle que soit la détermination du président de la République et de son camp à imposer leurs propres règles pour un simulacre d’élections, à l’instar des Législatives de juillet 2017, nous leur opposerons, aux côtés de notre peuple tout entier, une détermination supérieure pour que ce peuple reste la seule et unique instance qui désigne la personne chargée de présider à ses destinées le temps d’un mandat », prévient l’IED.

 

(Source EnQuête)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

CONCERTATION SUR LE PETROLE ET LE GAZ
CONCERTATION SUR LE PETROLE ET LE GAZ
Macky Sall refuse la démission de Mame Mbaye Niang
Macky Sall refuse la démission de Mame Mbaye Niang
CANDIDAT A LA PRESIDENTIELLE DE 2019
CANDIDAT A LA PRESIDENTIELLE DE 2019
ELECTION PRESIDENTIELLE DE 2019
ELECTION PRESIDENTIELLE DE 2019