Sicap-Foire : Le lutteur Gouye-Gui tombe après 3 cambriolages signés par son gang
Après une course-poursuite, les gendarmes arrêtent Gouye-Gui qui trimballait son sac renfermant les butins récoltés

Sicap-Foire : Le lutteur Gouye-Gui tombe après 3 cambriolages signés par son gang

Après une course-poursuite, les gendarmes arrêtent Gouye-Gui qui trimballait son sac renfermant les butins récoltés
Copyright © Senemedia.com


« La lutte sénégalaise ne nourrit plus son homme ». Cette lapalissade partagée par plus d’un acteur de la lutte avec frappe sénégalaise, est confortée par le fait que bon nombre de ces gros bras se tournent vers d’autres créneaux porteurs : « rugby », « Bodyguard », ou encore le Mixed Martial Art (Mma), pour ne plus avoir à chercher la queue du diable à tirer. Ce, au moment ou d’autres, à l’instar de Matar Ndiaye alias Gouye-Gui, ont choisi un manège peu orthodoxe pour se faire une santé financière. Leur trouvaille, les cambriolages perpétrés la nuit, en réunion, par escalade, effraction et avec usage d’armes blanches. Avec son commando de trois lieutenants, le lutteur Matar Ndiaye alias Gouye-Gui, qui avait à son tableau de chasse, plusieurs cambriolages signés à Dakar, s’est à nouveau signalé la nuit du 25 au 26 janvier dernier, à la Sicap-Foire.

Cette nuit, le lutteur Matar et son gang qui ont jeté leur dévolu sur plusieurs villas de ce paisible quartier, dont celle de M. Dabo sises à Ouest-Foire. Après avoir cassé l’une des vitres des portières de son véhicule, ils ont dérobé trois téléphones portables de grande marque, un ordinateur de la très prisée marque « Mac book Pro », avant de vider les lieux. Direction, la villa d’une autre cible : M. Diaw, dans laquelle, ils ont accédé en escaladant le balcon. Une fois à l’intérieur, ils ont dérobé 2 autres téléphones portables de marque « Galaxie » et « Techno », avant de semer la victime qui les avait poursuivis. Ils font irruption à la Cité Magistrat (Sicap-Foire) et jette leur dévolu sur la villa de M. Ndiaye. Ils accèdent à l’intérieur en escaladant le balcon. Une fois à l’intérieur, Matar et sa bande ont subtilisé 4 téléphones portables de grande marque, 1 tablette, la somme de plus de 2 millions de nos francs, des passeports et autres objets de valeur. C’est en vidant les lieux qu’ils ont été aperçus par la maîtresse des lieux qui a alerté son époux, lequel a aperçu les membres du gang qui déambulaient librement dans la ruelle. Sans désemparer, l’époux a embarqué dans son véhicule et les a poursuivis, tout en avisant les gendarmes de la Brigade de la Foire qui, fort, heureusement, étaient en patrouille dans le secteur. Les hommes du Commandant Sangaré ont de suite rappliqué sur les lieux et poursuivi le gang. Matar Ndiaye qui trimballait son sac renfermant l’essentiel des butins récoltés au cours différents cambriolages, est rattrapé quelques mètres plus loin. En véritable caïd, Matar a brandi un coupe-coupe, jurant d’attenter à la vie du premier qui osera l’attaquer. Le colosse sera néanmoins maîtrisé par les gendarmes, au moment où ses acolytes, plus véloces, avaient fini de s’éclipser.

Né le 25 janvier 1999, Matar Ndiaye, domicilié aux Hlm Grand-Yoff, est conduit à la Brigade. La fouille de son sac a permis de retrouver les objets volés qui seront restitués aux propriétaires légitimes. Au cours de sa garde à vue, s’est présentée la dame Fatou Kiné Sow, domiciliée à la Sicap-Foire, victime du vol de ses bijoux. A l’occasion, elle identifie formellement Matar Ndiaye comme faisant parti de ses « bourreaux ». Au terme de sa détention légale de garde à vue, Matar Ndiaye a été déféré au Parquet par les hommes du Commandant Sangaré, aux trousses des autres caïds en cavale.

 

(Source L’Observateur)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

AFFAIRE OMAR WATT : REVELATIONS DES PREMIERS ELEMENTS DE L’ENQUETE
AFFAIRE OMAR WATT : REVELATIONS DES PREMIERS ELEMENTS DE L’ENQUETE
TRANSPORT ROUTIER : BRAS DE FER ENTRE L’ETAT DU SENEGAL ET LES GROS-PORTEURS
TRANSPORT ROUTIER : BRAS DE FER ENTRE L’ETAT DU SENEGAL ET LES GROS-PORTEURS
MOBILITE URBAINE : L’ETAT DU SENEGAL LANCE LE PROJET « BUS RAPID TRANSIT » (BRT)
MOBILITE URBAINE : L’ETAT DU SENEGAL LANCE LE PROJET « BUS RAPID TRANSIT » (BRT)
ACTES CONTRE-NATURE : DES JEUNES HOMOSEXUELS ARRETES A LIBERTE 4
ACTES CONTRE-NATURE : DES JEUNES HOMOSEXUELS ARRETES A LIBERTE 4