« Je n’aime pas les hommes qui sont beaux »
« Je n’aime pas les hommes qui sont beaux »

« Je n’aime pas les hommes qui sont beaux »

« Je n’aime pas les hommes qui sont beaux »
Copyright © Senemedia.com


L’actrice ghanéenne très populaire et présentatrice télé, Yvonne Okoro, reconnaît qu’elle n’investit pas son temps dans la quête de beaux mecs et dit ne pas être attirée par leurs belles apparences. L’actrice primée de plusieurs awards, et productrice de film, affirme qu’elle ne tombera pas amoureuse sur la base de l’apparence d’un homme et selon elle les hommes avec cette idée cynique sur elle devraient arrêter de penser ainsi, parce qu’elle n’est pas ce genre de femme. L’actrice qui est de mère ghanéenne et de père nigérian répondait à un follower sur son fil Twitter, le follower (fan) était d’avis que Yvonne Okoro doit rencontrer un beau mec, auquel l’actrice a démystifié une telle affirmation et a affirmé qu’elle ira plutôt pour un avec un bon cœur. « Merci chérie. Mais je n’aime pas les beaux hommes … l’apparence est la dernière chose que je regarde … Il doit avoir un CŒUR et une ÂME « , a-t-elle répondu. Sa réponse, cependant, pourrait révéler que les beaux mecs n’ont pas de bon cœur ou qu’elle ne leur fait pas confiance. Actuellement, personne ne sait avec qui Yonne sort. Elle a récemment déclaré dans une interview qu’elle n’est pas à la recherche d’un homme parce qu’elle en a déjà un.







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

Kya Aidara Plus que jamais heureuse est trés fiére du travail de son mari et de sa distinction
Kya Aidara Plus que jamais heureuse est trés fiére du travail de son mari et de sa distinction
07 Photos : Racky, la nouvelle étoile de la série « Wiri Wiri »
07 Photos : Racky, la nouvelle étoile de la série « Wiri Wiri »
Débauchage : Mounass gagne le mercato de la presse
Débauchage : Mounass gagne le mercato de la presse
Souadou Sy alias Nabou rayonne en attendant le retour de « Pod et Marichou »
Souadou Sy alias Nabou rayonne en attendant le retour de « Pod et Marichou »