Diourbel : Sept « Baye Fall » déférés au parquet pour trafic et usage de chanvre indien
En partance pour le Magal de leur guide religieux, ils avaient en leur possession une importante quantité de chanvre indien

Diourbel : Sept « Baye Fall » déférés au parquet pour trafic et usage de chanvre indien

En partance pour le Magal de leur guide religieux, ils avaient en leur possession une importante quantité de chanvre indien
Copyright © Senemedia.com


Au début, ils étaient de 43 personnes. Après une enquête de la police de Diourbel, seuls sept d’entre eux ont été retenus dans les liens de prévention pour trafic, détention et usage de chanvre indien. Ils ont été interpellés par les éléments de la Brigade de recherches de Diourbel, alors qu’ils partaient à Ngathie Fall pour les besoins d’un Magal, en possession d’une importante quantité de chanvre indien, de bouteilles et cannettes d’alcool. Mais la cérémonie s’est déroulée en leur absence. Parce que leur voyage s’est terminé à Diourbel. Le « Kourel » de 43 Baye Fall avait loué un véhicule de type « Ndiaga Ndiaye » et avait Rufisque pour se rendre Ngathie Fall, localité située dans le département de Guinguinéo. Mais ces « Baye Fall » voulaient faire une célébration particulière. Parce que pour ce voyage, ils avaient tout prévu : du chanvre indien et de l’alcool à gogo. C’est dans la nuit du vendredi au samedi dernier aux environs de 3H du matin, au niveau du rond-point sur la route de Gossas qu’ils ont été interpellés par la brigade de recherches du commissariat urbain de Diourbel. Les limiers ont été alertés par la forte odeur de chanvre indien qui se dégageait du véhicule. Ils ont procédé à une fouille et découverte différentes quantités de drogue entre les mains des « Baye Fall », estimé a près de d’un Kg et de l’alcool. D’ailleurs, à en croire à une source proche du dossier, ils ont eu de vives altercations avec le chauffeur à trois reprises, qui leur interdisait du fumer dans son véhicule.

Les 43 « Baye Fall » ont passé la nuit dans les locaux de la police de Diourbel. Au terme des auditions, les limiers n’ont retenu que sept d’entre eux en position de garde à vue. Il s’agit L. Diop, El M. Ndiaye, El M. Mbaye, C. K. D. Fall, F. Seck, T. Gassama et Mb. Diouf, qui avaient de la drogue par devers eux. Devant les enquêteurs de la police, les mis en cause ont nié les faits qui leur sont reprochés. Après des auditions poussées, certains ont fini par dénoncer T. Gassama et Mb. Diouf comme étant les vendeurs de chanvre indien. Ainsi, confrontés aux preuves matérielles des faits, certains d’entre eux ont enfin reconnu les faits au moment où d’autres persistent toujours dans la dénégation. Après 48 heures de garde à vue, les sept ont été déférés au parquet dans la matinée d’hier avant d’être placés sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Diourbel. T. Gassama et Mb. Diouf, considérés comme les cerveaux de la bande, sont poursuivis pour trafic de chanvre indien. Pour les autres, ils devront répondre des chefs d’inculpation de détention et usage de chanvre indien.

 

(Source L’Observateur)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

DRAME A KEDOUGOU
DRAME A KEDOUGOU
LUTTE CONTRE LES INONDATIONS
LUTTE CONTRE LES INONDATIONS
THIES : MEURTRE
THIES : MEURTRE
THIES : DESTIN TRAGIQUE
THIES : DESTIN TRAGIQUE