CRISE AU PS
Les deux parties renvoyées au 22 janvier prochain

CRISE AU PS

Les deux parties renvoyées au 22 janvier prochain
Copyright © Senemedia.com


Le contentieux opposant les partisans de Khalifa Sall  à la direction du Parti socialiste (Ps) accusée d’avoir violé les textes de la formation politique, n’est pas encore vidé par le juge des référés. Hier, celui-ci a renvoyé l’affaire au 22 janvier prochain pour plaidoiries. C’est sur demande des avocats des requérants, notamment Barthélémy Dias, Bamba Fall et autres (plus d’une centaine de militants ainsi que des mouvements de soutien) acquis à la cause de Khalifa Sall. Lorsque le dossier avait été enrôlé le 18 décembre dernier, les conseils des partisans du maire de Dakar avaient sollicité un renvoi pour apporter la réplique à leurs confrères assurant les intérêts d’Ousmane Tanor Dieng. En fait, le 4 décembre dernier, les défenseurs du secrétaire général du Ps avaient demandé un renvoi pour répondre aux griefs portés contre le patron des Verts.

A la date du renvoi, plus précisément le 16 octobre, Me Moussa Bocar Thiam et ses confrères avaient présenté des dossiers et des conclusions auxquels les requérants voulaient répondre. Cette procédure est initiée par Barthélémy Dias et d’autres militants acquis à la cause de Khalifa Sall. Ils reprochent à la direction de leur parti d’avoir violé les dispositions statutaires et réglementaires issues du Congrès du 28 octobre 2007. ‘’Depuis le Congrès, Ousmane Tanor Dieng, agissant avec la complicité des instances irrégulières que sont le Bureau politique élargi et le Secrétariat exécutif national, ne cesse, en violation des dispositions statutaires et réglementaires issues du Congrès de 2007,  de prendre des décisions engageant le parti’’, lit-on dans l’assignation. Ces reproches sont relatives, entre autres, à l’élargissement du Bp en violation des articles 30 et 17 et la modification des textes du parti en vue de la création d’entités ‘’hybrides’’ par le Comité central non habilité à le faire… Au regard de ces griefs, Mes El Mamadou Ndiaye et Khoureychi Bâ espèrent que le juge va enjoindre à Ousmane Tanor Dieng et ses partisans de cesser ‘’le trouble illicite’’ résultant de la violation des textes.







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

PRESIDENTIELLE 2019 : GADIO SOUTIENT MACKY SALL
PRESIDENTIELLE 2019 : GADIO SOUTIENT MACKY SALL
TIVAOUANE : SERIGNE MBAYE SY MANSOUR ENVOIE ME WADE A LA RETRAITE
TIVAOUANE : SERIGNE MBAYE SY MANSOUR ENVOIE ME WADE A LA RETRAITE
WADE QUITTE LE DOMICILE DE MADICKE
WADE QUITTE LE DOMICILE DE MADICKE
REVELATIONS FRACASSANTES D’OUMAR SARR, SECRETAIRE GENERAL ADJOINT DU PDS
REVELATIONS FRACASSANTES D’OUMAR SARR, SECRETAIRE GENERAL ADJOINT DU PDS