Ziguinchor : Révélations sur le massacre de Boffa
Des exécutions préméditées

Ziguinchor : Révélations sur le massacre de Boffa

Des exécutions préméditées
Copyright © Senemedia.com


« Qu’on les traque jusque dans leur derniers retranchements ». C’est ainsi que Macky Sall s’est exprimé, le visage grave, samedi dernier lors d’une réunion du conseil de sécurité qui faisait suite à l’acte criminel survenu à Boffa (voir par ailleurs). 13 jeunes hommes – dont trois ressortissants de la Guinée-Bissau – partis chercher du bois ont été tués alors que six autres étaient blessés.

Deux parmi les blessés qui sont en état critique ont été évacués à Dakar pour subir des opérations. Depuis samedi, l’armée traque les tueurs et, hier, des coups de feu ont été entendus vers Bourafaye Baïnouk, un village non éloigné des lieux du crime.

Selon les informations de Libération, les premiers éléments de l’enquête attestent qu’il ne s’agit ni plus ni moins d’une exécution. De 7 heures à 13 heures en effet, les assaillants – une bonne vingtaine – ont fait le tour de la forêt pour mettre la main sur des civils en vue d’accomplir leur sale boulot.

Un des rescapés a expliqué aux enquêteurs que ces lâches – armés de coupe-coupe et de mitraillettes – ont ainsi capturé plusieurs personnes avant de leur demander de se coucher après les avoir rassemblés dans un coin de la forêt. Puis, ils ont tiré à bout portant sur les cibles. Ceux qui tentaient de s’échapper ont été achevés, et dans certains cas, à coups de coupe-coupe. Pire, les corps ont été ensuite entassés comme dans une boucherie. Une source médicale renseigne que certains des corps ramenés à la morgue de Ziguinchor étaient décapités.

Selon nos informations, cet acte barbare porte la signature des hommes du chef rebelle César Atoute Badiate, rival déclaré de Salif Sadio du Front nord dont deux des hommes détenus par l’armée ont été discrètement libérés. Ce, grâce à la médiation faite sous l’égide de la communauté catholique de Sant’Egidio à Rome et qui a même abouti à une réunion entre le gouvernement et des membres du MFDC mandatés par Salif Sadio. Curieusement, l’attaque est intervenue quelques jours après la libération des deux hommes de Salif Sadio qui ont bénéficié d’un non-lieu et, surtout, après l’appel lancé par le Chef de l’Etat. Un acte de sabotage manifeste qui montre encore que les ennemis de la paix sont prêts à tout.

Dans tous les cas, le gouvernement a décidé de leur faire face. Les prochaines heures nous édifierons.

 

La liste des 13 victimes des criminels

  1. Ibrahima DIALLO
  2. Abdoulaye DIALLO
  3. Mamadou DIALLO
  4. Daouda DIALLO
  5. Ousmane BALDE
  6. Kaoussou GASSAMA
  7. Ibrahima DIALLO
  8. Abdou DIALLO
  9. Abdou CISSE
  10. Seydou TOURE
  11. Aiiou BALDE
  12. Ismaila SADIO
  13. Aipha DIAO

 

(Source Libération)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

THIES : MEURTRE
THIES : MEURTRE
THIES : DESTIN TRAGIQUE
THIES : DESTIN TRAGIQUE
VIOLENCES ET VOIES DE FAIT SUR DES PERSONNES VULNERABLES
VIOLENCES ET VOIES DE FAIT SUR DES PERSONNES VULNERABLES
MONDIAL 2018 : GUEGUERRE ENTRE RTS ET TFM
MONDIAL 2018 : GUEGUERRE ENTRE RTS ET TFM