Diourbel : Un cultivateur tombe avec 350 grammes de chanvre indien
Le sieur Kâ a été interpellé par la Police de Diourbel au moment de la livraison de sa marchandise

Diourbel : Un cultivateur tombe avec 350 grammes de chanvre indien

Le sieur Kâ a été interpellé par la Police de Diourbel au moment de la livraison de sa marchandise
Copyright © Senemedia.com


Sachant qu’il ne peut plus continuer son activité de trafic de chanvre indien à Kaolack, après avoir été poursuivi et condamné à une peine ferme, le cultivateur est venu s’installer à Diourbel. Mais A.L. Kâ ne vas pas réussir son activité de commerce. Parce qu’il a été, à nouveau, interpellé par les éléments de la Brigade de recherches du Commissariat urbain de Diourbel, en détention de 350 grammes de chanvre indien, répartis dans 26 sachets de 2500 FCFA l’unité. Les faits remontent au vendredi 29 décembre dernier. Ce jour, aux environs de 11H45, les limiers de Diourbel l’on pris en flagrant délit de cession de chanvre indien aux alentours du marché Bou Ndaw à Mboudaye, un quartier périphérique de la commune de Diourbel. Né à Kaolack, il y a de cela 39 ans, cultivateur de son état, le sieur Kâ est un récidiviste. Après avoir purgé sa peine à la prison de Kaolack pour des faits de trafic et de détention de chanvre indien, il a transféré son commerce dans le Baol. Interpellé et placé en garde à vue dans les locaux de la police, il aurait reconnu les faits.

Toutefois, il aurait confié aux enquêteurs qu’il devait livrer la marchandise (350 grammes de chanvre indien qu’il détenait par devers lui) à un Cheikh Mbeur établi au niveau du marché. Mais avant son interpellation, le mis en cause avait déjà vendu deux paquets à B. Ngom. Le reste devrait être remis à Cheikh Mbeur. Mais c’est au point de la rencontre avec ce dernier qu’il a été interpellé par les limiers qui l’on fouillé et trouvé en sa possession une importante quantité de drogue. Après trois jours de garde à vue, le sieur Kâ a été déféré au Parquet de Diourbel avant-hier, mardi. Puis, il a été placé sous mandat de dépôt le même jour, à la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Diourbel.

 

(Source L’Observateur)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

EMIGRATION CLANDESTINE
EMIGRATION CLANDESTINE
VENTE DE DIESEL TOXIQUE AU SENEGAL
VENTE DE DIESEL TOXIQUE AU SENEGAL
DAHRA DJOLOFF : SUICIDE D’UN COMMERÇANT
DAHRA DJOLOFF : SUICIDE D’UN COMMERÇANT
FRAUDE AU BACCALAUREAT
FRAUDE AU BACCALAUREAT