Tentative de cambriolage à Pikine : La gérante d’une boutique Orange ligotée
Un individu s’est introduit dans une boutique Orange et a réussi à ligoter l’une des deux gérantes

Tentative de cambriolage à Pikine : La gérante d’une boutique Orange ligotée

Un individu s’est introduit dans une boutique Orange et a réussi à ligoter l’une des deux gérantes
Copyright © Senemedia.com


Début de matinée du samedi 30 décembre 2017. A l’entrée de Pikine, ce n’est pas encore la grande animation, qui caractérise « Bountou Pikine », un lieu qui pendant toute la journée grouille de monde. Dans la boutique Orange qui fait face à l’église « Notre Dame du Cap-Vert », deux dames discutent tranquillement. Ce sont les deux gérantes de la boutique. La première s’occupe de l’accueil pendant que la seconde veille sur la caisse. A vingt-quatre heures de la fin de l’année, toutes deux espèrent réaliser un gros chiffre d’affaires ce samedi 30 décembre. Hélas, elles étaient loin de se douter que depuis plus d’un quart d’heure, un individu posté de l’autre côté de la rue, adossé au mur de l’église, s’intéresse à la boutique. Il porte un sac à dos. Des regards furtifs à gauche et à droite, puis l’individu traverse la rue d’un pas décidé et s’introduit dans la boutique. Décidé à agir vite, il sort de son sac un couteau et une corde. Avec l’arme blanche, il tient la première gérante en respect et réussit à le ligoter. Puis il s’attaque à la deuxième dame. Hélas, il n’aura pas la même réussite. Libre de ses mouvements et n’ayant pas besoin d’un dessin pour comprendre que sa vie est en danger, elle hurle de toutes ses forces pour alerter les passants. L’individu, identifié plus tard sous le nom de Mamadou Boye Sall, s’affole, comprend que sa tentative de cambrioler la boutique « Orange » a échoué et tente de se tirer d’affaire. A la porte, il bouscule les premiers passants venus au secours des deux dames et tente de s’enfuir. Il n’est pas allé loin. Il est poursuivit, désarmé avant d’être neutralisé. En plus du couteau qu’il détenait, les passants vont découvrir dans le sac un autre couteau et un masque à poussière. Dans la foule qui s’est formée autour de l’individu, les deux couteaux excitent les gens. Tous hurlent, crient et invitent au lynchage. Mamadou Boye Sall croit vivre ses dernières heures sur terre. Pendant que la foule décide du sort du cambrioleur, des individus, pour lui éviter une justice populaire expéditive, alertent la police de Pikine située à un jet de pierre. A bord de leur véhicule, les hommes du commissaire Adramé Sarr arrivent vote sur les lieux et tirent le cambrioleur des griffes de la foule. Mamadou Boye Sall, qui a reconnu les faits, a tenté de s’expliquer : « J’avais besoin d’argent pour retourner chez moi en Gambie. Tôt ce samedi, des malfaiteurs m’ont attaqué et m’ont tout pris. J’étais sans sou, voilà pourquoi, je suis entré dans cette boutique « Orange » pour me faire un peu d’argent ». Des explications tirées par les cheveux. Comment, alors qu’il avait deux couteaux, des malfaiteurs ont-ils réussi à l’attaquer et à le dépouiller ? Lui fera remarquer un agent de police. En garde à vue, Mamadou Boye Sall sera déféré au parquet ce mardi 02 janvier 2018.

 

(Source L’Observateur)







Commentaires (0)

Auteur :
 

Commentaire :




DANS LA MEME RUBRIQUE

PAIX DEFINITIVE EN CASAMANCE : MACKY APPELLE A FAIRE PREUVE DE PATIENCE
PAIX DEFINITIVE EN CASAMANCE : MACKY APPELLE A FAIRE PREUVE DE PATIENCE
TRAFIC DE FAUX MEDICAMENTS A TOUBA ET A KEUR SERIGNE BI : LES PHARMACIENS CHARGENT L’ETAT
TRAFIC DE FAUX MEDICAMENTS A TOUBA ET A KEUR SERIGNE BI : LES PHARMACIENS CHARGENT L’ETAT
LIBERTE 6 : UN RESEAU DE TRAFIC DE COCAÏNE DEMANTELE
LIBERTE 6 : UN RESEAU DE TRAFIC DE COCAÏNE DEMANTELE
DRAME AUX HLM 3 : YAMA DIOP MORTELLEMENT POIGNARDEE PAR SON NEVEU
DRAME AUX HLM 3 : YAMA DIOP MORTELLEMENT POIGNARDEE PAR SON NEVEU